L'ODJ Média



La start-up marocaine Terraa lève 1,5 million $


Rédigé par Rédaction le Mercredi 15 Février 2023

L’entreprise qui utilise la technologie pour révolutionner le secteur de l’alimentation a obtenu un financement de pré-amorçage qui servira essentiellement à renforcer son équipe et soutenir son développement dans les principales villes marocaines.



Selon l'Agence Ecofin

La foodtech marocaine Terraa, qui met en relation des agriculteurs avec des détaillants de produits alimentaires, a annoncé, ce mardi 14 février, la levée d’un financement de pré-amorçage d’un montant de 1,5 million $ auprès d’une cohorte d’investisseurs.

Ce financement de pré-amorçage lors d’un tour de table dirigé par le fonds de capital-risque FoodLabs. UM6P Ventures, Outlierz Ventures, Musha Ventures et DFS Lab, centrés sur l’Afrique, ont également participé à l’opération.

L’investissement permettra à Terraa de renforcer ses opérations d’approvisionnement alimentaire dans le pays, d’agrandir son équipe, de développer son infrastructure technologique et d’étendre ses activités dans les principales villes du Maroc.

Commentant cette actualité, Benoit De Vigne, cofondateur et directeur de l'exploitation de Terraa, s’est dit « impatient de voir l’impact positif que la technologie de Terraa aura sur la vie de millions d'agriculteurs et de consommateurs » dans le Royaume.

L'entreprise Terraa, qui affirme avoir obtenu une forte traction au cours de ses premières semaines d'activité, ambitionne de révolutionner la chaine d'approvisionnement alimentaire au Maroc, en connectant directement les agriculteurs aux marchés urbains et en améliorant leurs revenus.

Terraa, qui s’approvisionne directement auprès d’agriculteurs et assure la livraison aux détaillants de produits alimentaires et magasins de proximité, affirme exploiter un marché de 500 milliards $, qui touche plus de 60 % de la population africaine.

La start-up estime que la chaine d’approvisionnement alimentaire en Afrique est minée par l'intermédiation, les inefficacités opérationnelles et le manque de technologie et de données, ce qui entraîne des prix excessifs, une mauvaise qualité des aliments et un gaspillage alimentaire.






Mercredi 15 Février 2023

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 28 Mai 2024 - 12:00 La CTM se lance dans le Transport Maritime

Chroniqueurs invités | Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | L'ODJ Podcasts - 8éme jour | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Digital & Tech | Eco Business | Auto-moto | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Bookcase | L'ODJ Média | Last Conférences & Reportages