Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search









Le juge Lasala convoque Arancha Gonzalez Laya sur l’affaire Ghali


La justice espagnole a convoqué l'ancienne ministre des Affaires étrangères, Arancha Gonzalez Laya, pour enquêter sur les circonstances entourant la dissimulation de l'identité du chef du Polisario, entré en territoire espagnol avec un faux passeport en avril dernier « pour des raisons de santé », après que Madrid et Alger se soient accordées pour sa prise en charge à l'Hôpital San Pedro de la ville de Logroño.



Des sources judiciaires espagnoles ont révélé que le juge Rafael Lasala, président du tribunal de Saragosse avait convoqué l’ancienne ministre afin d'entendre son témoignage concernant la falsification de l'identité d'Ibrahim Ghali, sur la base de la plainte déposée par le l'avocat Antonio Urdiales devant la justice espagnole.

Les journaux locaux ont souligné, selon des sources judiciaires, que le juge avait déjà rendu ses ordonnances pour convoquer Arancha Gonzalez Laya. Les partis politiques seront informés de la décision du juge par courrier électronique ce soir ou mercredi matin.

Cette décision, prise par le juge espagnol, intervient après que Camilo Villarino, chef de cabinet de l'ancien ministre espagnol des Affaires étrangères, a admis qu'Arancha Gonzalez Laya lui avait ordonné d'organiser la venue d'Ibrahim Ghali, ce qui a provoqué la plus grande crise diplomatique entre l'Espagne et le Maroc depuis des décennies.

Selon les mêmes sources, le directeur de cabinet de l'ancien ministre espagnol s'est vu confier la tâche de préparer les différentes questions logistiques liées à l'accueil du leader du Front « Polisario », mais il a souligné que la décision n'était pas seulement prise par Gonzalez Laya, d'autres parties sont entrées en ligne sur cette affaire.

Lundi dernier, le tribunal d'instruction de Saragosse a convoqué Francisco Fernandez Sanchez, chef d'état-major adjoint de la Force aérienne, et Camilo Villarino, chef de cabinet de l'ancien ministre espagnol des Affaires étrangères, afin de compléter l'enquête sur Ibrahim Ghali et son faux passeport.

Le tribunal espagnol enquête sur la manière dont le gouvernement central a utilisé l'armée pour dissimuler l'identité du chef du Front "Polisario", selon les messages échangés via "WhatsApp" entre le chef d'état-major adjoint et le chef d'état-major des Forces aériennes et l’ancienne ministre espagnole des Affaires étrangères, après avoir confirmé leur participation à faciliter l'entrée de Ghali sur le sol espagnol sans vérification de passeport.

Mardi 21 Septembre 2021


Mustapha Bourakkadi
Journaliste sans la prétention de détenir la science infuse... ma seule ambition est de rapporter... En savoir plus sur cet auteur

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | Revue de presse | L'ODJ Podcasts | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.






Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html













L’ODJ : Invitation à collaboration & contribution

Cliquer pour savoir plus

 

Nous lire : Portail Web   & Magazine mensuel

Nous écouter : Web Radio   & Portail Radio   & APP Mobile

Nous voir : Web TV    & Portail vidéos replay   & Youtube

Nous suivre : Instagram   / FaceBook    / TiK To  K / Linkedin   / Twitter

 

 



Partager ce site