Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search






Le nouveau Omicron BA.2 : symptômes, contagion


BA.2, le nouveau sous variant de Omicron est désormais majoritaire en France. Il est encore plus contagieux que BA.1, qui était lui même plus contagieux que Delta.



Quels symptômes ? Contagion : que sait-on de BA.2 ?

 

Pour rappel, 4 sous-lignages d'Omicron (variant qui représente 99,9% des cas détectés en France) ont été définis : BA.1 (et son sous-lignage BA.1.1), BA.2 et BA.3. Le BA.2 est donc en train de prendre la place du BA.1. "Les sous-lignages BA.1 et BA.1.1 représentaient 22% et 34% des séquences Omicron de Flash S08", précise SPF.

A ce stade, les symptômes qui apparaissent suite à une infection par BA.2 semblent identiques à ceux ressentis avec le BA.1. En clair, il s'agit des symptômes Omicron.

Selon l'épidémiologiste Antoine Flahault, ce sous variant BA.2 de Omicron "est plus différent du BA1 que BA1 était différent du Delta" et qu'il pourrait "jouer les prolongations", alors qu'une reprise épidémique est actuellement constatée en Europe, en Allemagne, Suisse et Autriche notamment. Hong Kong connait d'ailleurs une remontée de cas "inédite", en raison de BA.2 et globalement l'Asie et le Pacifique, relativement épargnés jusqu'à présent, font face à une forte vague épidémique, a-t-il ajouté.

Selon l'épidémiologiste, "la petite crainte que l’on peut avoir, c’est qu’ayant été infecté par BA.1 en janvier, on puisse de nouveau être infecté par BA.2 et avoir une nouvelle vague."

Le sous-variant BA.2 est plus contagieux que l’Omicron original BA.1 : c'est la conclusion d'une étude danoise en pré-publication portant sur 18 000 personnes entre le 20 décembre et le 18 janvier.

Au Danemark, ce variant est devenu majoritaire dès la fin janvier.


"Si une personne de votre foyer est infectée par le BA.2, il y a un risque global de 39 % qu’un autre membre du foyer soit infecté au cours de la première semaine. En revanche, si la personne est infectée par le BA.1, le risque est de 29 %", a précisé l’Autorité danoise de contrôle des maladies infectieuses (SSI) dans le communiqué de presse publié le 31 janvier et relayé par l'AFP. Autrement dit, BA.2 est une fois et demi plus contagieux que le BA.1.

Autre point de l’étude : les personnes vaccinées, et en particulier celles qui ont reçu un rappel, sont beaucoup moins susceptibles d’être infectées.

BA.2 est-il plus sévère que BA.1 ?

A ce stade, des analyses préliminaires réalisées également par l’agence de santé publique danoise (SSI) n’ont montré aucune différence entre BA.1 et BA.2 en terme d’impact sur les hospitalisations.

Bien que le Danemark ait enregistré une forte hausse de contaminations en raison de ce variant, les restrictions sanitaires ont été levées le 2 février. Le pays estime en effet que d'une part Omicron (quelle que soit sa forme) est moins sévère et d'autre part que la couverture vaccinale est suffisante.

Pour l’instant, il n’y a pas de quoi s’affoler. La vaccination continue de nous protéger des formes sévères, y compris du BA.2. Et en France la couverture vaccinale est bonne : 80% de la population totale a reçu au moins une injection (54,2 millions de personnes) et 79% de la population totale a un schéma vaccinal complet (53,3 millions de personnes) selon les chiffres communiqués par Santé Publique France ce 8 mars.

En outre, l'immunité conférée par les vaccins et les variants successifs rend notre système immunitaire de plus en plus performant (on parle d'immunité à médiation cellulaire).

Quelles sont les différences entre le BA.1 et le BA.2 ?

On distingue les variants par leur carte d'identité génétique. Tel variant est différent de tel autre variant parce qu'il possède X mutations que l'autre ne possède pas.

Et l'une des différences majeures entre BA.1 et BA.2, c'est le fait que BA.1 possède la délétion 69-70 ce qui n’est pas le cas de BA.2. Une délétion est un type de modification du génome correspondant à l’absence d’une partie de la séquence.
Santé Publique France explique dans un article dédié à BA.2  publié ce 25 janvier, qu'il est "normal d’observer chez un variant qui circule une diversification génétique au cours du temps et l’apparition de nouveaux sous-lignages."

Source : https://www.topsante.com/medecine/maladies-infecti...

Lu 135 fois
Vendredi 11 Mars 2022





Dans la même rubrique :
< >

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | Revue de presse | L'ODJ Podcasts | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.







Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de ces articles, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de ce portail d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.


Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html















Partager ce site