Le quotidien "Le Monde" et la problématique « algéro-marocaine »

Un droit de commentaire à un article du journal le Monde intitulé «  l’Algerie en quête de riposte militaire à l’axe Maroc- Israël »


Le quotidien le Monde, hebdomadaire tout à fait, respectable à mes yeux a publié, le samedi 27 novembre 2021 un article très éclairant sur les enjeux géopolitiques en relation avec les tensions entre le Maroc et l’Algérie. Intitulé « l’Algerie en quête d’une riposte militaire à l’axe Maroc-Israel », il a suscité en moi quelques commentaires.



P​ar Taoufiq Boudchiche

L’article pèche en effet par « l’ambiguïté » du type et de la qualité des informations relayées. Au delà du caractère informatif de l’article, le lecteur averti ne peine pas dès le titre de l’article, à entrevoir, le « ton »  et le « style » peu objectifs, du moins peu équilibrés, dont le Monde maintient le traitement de la la problématique « algéro-marocaine ».

En lisant ensuite, entre les lignes de l’article,  on peut aisément y entrevoir très nettement un petit « chouya »  de partialité et de complaisance, favorables au jeu géopolitique dangereux de l’Algérie dans la Région. Il n’est question en parcourant l’article quasiment que de la « pauvre Algérie » « victime » des « manœuvres marocaines »  au Sahara, d’une alliance  non moins menaçante de la coopération naissante entre le Maroc et  Israël.

Celle-ci étant obtenue, selon l’article et comme se plaît à le répéter le pouvoir algérien, en échange d’une reconnaissance américaine de la souveraineté du Royaume au Sahara. Une coopération et des accords de sécurité et militaires qui mettent l’Algérie à  « portée de drones et de missiles israélo/marocains ». L’article aurait été plus équilibré s’il n’avait pas omis d’évoquer les initiatives de paix du Royaume dans la Région, la main tendue en permanence de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, à l’Algérie et à son Président, de la proposition d’autonomie pour le Sahara validée à plusieurs reprises par le Conseil de Sécurité.

Et, qu’ en réponse, il aurait fallu le souligner également dans l’article, il n’y a eu de la part des généraux algériens que « stratégies de tensions », « radicalisations diplomatiques » et « actes hostiles » comme la fermeture unilatérale récente du gazoduc « Algérie-Maroc » vers l’Espagne. Des généraux qui gèrent ce grand pays et formidable peuple comme une vulgaire caserne militaire. La réponse algérienne en termes de « tensions et de radicalisations » est d’abord à consommation interne.

En adoptant exclusivement une stratégie de « tension toxique »  envers le Maroc, le pouvoir algérien cherche en permanence des prétextes pour détourner l’attention de son peuple sur la gestion désastreuse du pays. En fait, du côté algérien en proie à la « déligitimité » d’une nomenclature militaire incapable de satisfaire les revendications de son peuple, utilise une fois de plus le prétexte des accords dits « sécuritaires » signés récemment par le Maroc avec Israël. Au Maroc et dans nombre de capitales à travers le monde, nul n’est dupe à cet égard.

L’approche du pouvoir algérien est de servir en permanence à l’opinion publique algérienne le fantasme d’une menace militaire marocaine contre l’Algérie. Non, tout cela est de « l’intox » entretenue fallacieusement par les généraux pour se maintenir au pouvoir et perpétuer un système de prédation économique qui prive le peuple algérien de tout, de libertés, de démocratie, … même de denrées alimentaires… et de surcroît bloque « l’Algérie » dans des idéologies passéistes.

Non, mille fois non, le Maroc n’attaquera jamais l’Algérie et toutes les initiatives en matière de stabilité, de sécurité et de luttes contre les menaces régionales sont à l’initiative exclusive d’une politique raisonnée et sage du Royaume qui est infusée en permanence au service de l’apaisement et de la réduction des tensions provoquées par le voisinage.

Le pouvoir algérien doit cesser de tromper la communauté internationale et on aurait espéré que les journalistes avisés du Monde en tiennent compte au lieu de conserver cette neutralité ni « positive », ni clairement « négative » mais qui arrange si bien les généraux algériens pour continuer dans la manipulation à qui veut les croire en se positionnant dans une posture diplomatique « victimaire ». La nomenklatura  algérienne est seule responsable des tensions régionales depuis des décennies. Elle possède un certain talent pour user de sa machine diplomatico- pétrolière pour les amplifier à sa guise proportionnellement à sa perte de légitimité devant le peuple algérien et devant la communauté internationale.

Celle-ci est de plus en plus gênée par l’entrisme diplomatique et idéologique algérien par le biais de la question saharienne provoquant un danger diplomatique et géopolitique réels dans une région si vulnérable à toutes les tentations extrémistes. Tout en prétendant ne pas être concernée quand il s’agit de parler solution politique au conflit au Sahara. Si une menace militaire devait émerger dans la Région du Maghreb, elle ne viendra certainement pas du Maroc. Cela a été énoncé clairement et officiellement au plus haut niveau de l’Etat par Sa Majesté le Roi lors du dernier discours du Trône. Les peuples marocain et algérien aspirent à vivre en paix et en bonne intelligence.

Combien de fois faudrait il le répéter aux médias et observateurs de la chose maghrébine. Merci mesdames et messieurs les journalistes du Monde et d’ailleurs d’y contribuer par vos plumes.

Taoufiq Boudchiche. Économiste



Dimanche 28 Novembre 2021

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | L'ODJ Podcasts | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Replay vidéo outdoor | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.