L'ODJ Média




Le remaniement ministériel : Un espoir éternellement différé


Depuis le temps qu’on attendait une bonne nouvelle qui ne vient toujours pas et qui ne pointe pas à l’horizon, malheureusement ! Depuis plus d’une année, les rumeurs d’un vent de renouveau et d’un remaniement ministériel circulaient avec insistance dans les couloirs, annoncé au mois d’août 2022, par le magazine Jeune Afrique.



Écouter le podcast de cet article :


Cependant, au fil des mois, cet espoir s’est transformé en une attente interminable, laissant les citoyens assoiffés de changement. Aujourd’hui, à la veille d’une nouvelle rentrée politique, les rumeurs refont surface et la question qui se pose est donc la suivante : Pourquoi cette insistance sur un remaniement ? La réponse est évidente : la population réclame du changement. La patience des citoyens, déjà mise à rude épreuve par une situation économique précaire, commence à s’étioler.

Dans ce sens, le malaise économique que traverse le pays est palpable en raison de la flambée des prix des denrées alimentaires, couplée à une augmentation constante du coût des carburants malgré une conjoncture internationale favorable. Tant et si bien qu’au mois de mars, les internautes avaient élevé leurs cris via des hashtags sur les réseaux sociaux demandant une intervention royale et un remaniement ministériel d’urgence.

En effet, certains ministres, ont rencontré des difficultés notables dans l’exercice de leurs fonctions. Les erreurs et les faiblesses ont entaché la crédibilité de l’administration, ce qui exige des corrections. D’autant plus que malgré ses efforts, la gouvernance actuelle est confrontée à une série de problèmes majeurs. Submergée par une multitude de défis, elle se heurte à des difficultés tant internes qu’externes.

Sans parler du doute créé par certaines mesures hâtives prises en contradiction totale avec des institutions telles que Bank Al Maghrib et le Haut-Commissariat au Plan.

Cependant, ce qui amplifie le sentiment d’incompréhension chez de nombreux Marocains est le contraste flagrant entre la situation internationale et la réalité nationale. En effet, alors que la situation internationale semble s’améliorer, les prix à la consommation continuent d’augmenter, touchant principalement le panier de la ménagère.

Ainsi, nombreux sont ceux qui pensent que l’heure est venue pour une refonte gouvernementale en vue de dynamiser l’Exécutif et briser le statu quo qui se fait sentir. Parce qu’il faut bien le dire : Si quelques ministres -qui se comptent sur le bout des doigts- s’engagent dans des chantiers d’envergure, la majorité brille par son absence sur la scène après deux années de stagnation dans certains départements.

D’ailleurs, une gestion technocratique, déconnectée des réalités politiques, semble avoir prévalu dans certains départements, rendant plus que jamais nécessaire l’introduction de « nouveaux profils » aptes à gérer efficacement des situations de crise.

Pourquoi un tel remaniement est-il si crucial?
La réponse réside dans les défis auxquels est confronté le gouvernement actuel en plus d’une communication qui éloigne la population plus qu’elle ne la fédère.

Certes, le flou demeure. Rumeurs, supputations, déductions et parfois fausses informations ou simples vœux circulent. Mais il est indéniable que plusieurs des ministres sont, jusqu’à aujourd’hui, de parfaits inconnus pour le grand public, renforçant le sentiment d’une mise à distance entre le gouvernement et les citoyens.

La finalité d’un tel remaniement donc serait double : redonner une nouvelle dynamique à l’action gouvernementale et répondre aux attentes pressantes des citoyens, notamment concernant l’inflation galopante et les effets dévastateurs de la sécheresse mais surtout permettre au Chef de gouvernement de regagner la confiance des citoyens.

De fait, si le gouvernement veut réellement renouer le lien de confiance avec la population, il doit prouver par des actes concrets son engagement en faveur du bien-être de tous les Marocains.

Pour ce faire, de nouveaux profils doivent faire leur entrée vu les challenges qui attendent et qui ne sont pas des moindres. L’Exécutif doit batailler ardemment contre les déficits croissants et lancer, avec détermination, des réformes majeures dans des domaines cruciaux.

 

Pour l’heure, on reste suspendus à ces rumeurs persistantes, espérant qu’elles se concrétiseront enfin en actions tangibles pour un avenir meilleur donnant un électrochoc en vue de réformes impérieuses qui s’imposent.

Ce remaniement, attendu par beaucoup, est comme une bouffée d’oxygène pour une coalition gouvernementale marquée par des tensions internes et des défis nationaux pressants.

En somme, la nécessité d’un changement significatif n’a jamais été aussi palpable. Le peuple marocain, en quête d’un renouveau, attend désormais que ces rumeurs se transforment en réalités concrètes.

Un besoin impérieux d’une recomposition bouleversant la classe politique et créant un véritable électrochoc au sein de l’exécutif est là et les enjeux sont énormes.

En tout cas, dans le vaste échiquier politique, rien n’est aussi puissant qu’un signe de changement. Dans des moments d’incertitude et de défiance, un acte symbolique peut servir de catalyseur pour raviver la flamme de l’espoir chez les citoyens.

Pour le gouvernement Akhannouch, ce catalyseur pourrait être un remaniement ministériel.

Celui-ci, s’il est bien exécuté et suivi d’actions concrètes, peut servir de point de départ pour une nouvelle phase de gouvernance axée sur le sérieux, la responsabilité, l’efficacité et la réponse aux besoins du peuple marocain.

Dans cette perspective, le gouvernement Akhannouch a l’opportunité de redéfinir son mandat, de renouer le dialogue avec les citoyens et de tracer une nouvelle voie pour l’avenir du pays. Mais la volonté politique est-elle vraiment là? Telle est la question.

Rédigé par Souad Mekkaoui sur Maroc Diplomatique 



Vendredi 25 Août 2023


Dans la même rubrique :
< >

Chroniqueurs invités | Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | L'ODJ Podcasts - 8éme jour | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Digital & Tech | Eco Business | Auto-moto | Formation & Emploi | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Bookcase | L'ODJ Média




A mag created with Madmagz.




Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.

 




Recherche

















Revue de presse










Menu collant à droite de la page