Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search









Le roi d'Espagne s'exprime pour la première fois sur les relations avec le Maroc


Le monarque espagnol a appelé à avancer côte à côte avec le Maroc pour incarner une relation nouvelle et forte entre les deux pays, appelant Rabat et Madrid à œuvrer pour des relations nouvelles et fortes pour le XXIe siècle et à surmonter la crise actuelle.



le_roi_d__espagne_s__exprime_pour_la_premiere_fois_sur_les_relations_avec_le_maroc.mp3 A lire ou à écouter en podcast :  (1.99 Mo)

L'appel de Felipe VI est intervenu lors d'un discours prononcé lundi dans la salle du trône du Palais Royal de Madrid lors de la traditionnelle réception du corps diplomatique accrédité en Espagne, en présence du Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, et du ministre des Affaires étrangères, Union européenne et coopération José Manuel Albares.

Le roi a souligné que "les relations avec le Maghreb sont de nature stratégique pour l'Espagne" en raison de l’interactivité entre les deux parties compte tenu de la proximité géographique "et de l'intensité et de la multiplicité des liens entre les deux rives du détroit de Gibraltar".

Il a ajouté que l'Espagne cherche constamment à créer et à renforcer un espace de stabilité et de prospérité en Afrique du Nord, en référence à la tension entre le Maroc et l'Algérie, selon des observateurs.

Le monarque a réitéré la vision de son pays pour la région, notant que "notre travail est basé sur les liens de respect, d'amitié et de coopération que nous souhaitons entretenir pour l'ensemble de la région euro-méditerranéenne".
C'est la première fois que le roi d'Espagne s'exprime sur les relations avec le Maroc depuis le déclenchement de la crise en mai dernier, il répond au discours de son homologue marocain, le roi Mohammed VI, qui avait appelé en août dernier à des relations respectueuses entre les deux pays.

Les relations entre les deux pays ont connu une tension qui a explosé en mai dernier, lorsque Madrid s'est opposé à la reconnaissance par l'ancien président américain Donald Trump de la souveraineté du Maroc sur le Sahara, puis a reçu secrètement le chef du Front Polisario, Ibrahim Ghali, pour un traitement du Covid-19. Le Maroc a retiré son ambassadeur et n'est pas encore revenu.

Mardi 18 Janvier 2022


Mustapha Bourakkadi
Journaliste sans la prétention de détenir la science infuse... ma seule ambition est de rapporter... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

L'ODJ Room | Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Podcasts | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.