Menu
lodj lodj
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
search





Le variant anglais est 64 % plus mortel que le Covid classique


Mauvaise nouvelle dans la lutte contre la Covid ! Selon une nouvelle étude publiée ce mercredi 10 mars dans le British Medical Journal, le variant anglais serait bien plus mortel que sa forme classique, à hauteur de 64%. Une étude qui confirme donc les premières observations observées fin janvier dernier et relayé par le Premier ministre britannique Boris Johnson. Une mortalité plus forte qui toucherait en particulier les hommes âgés.



"Il y a une haute probabilité que le risque de mortalité soit augmenté par une infection", ont ainsi expliqué des chercheurs des universités d'Exeter et de Bristol, responsables de cette étude. En quoi celle-ci a-t-elle consisté ? Les chercheurs se sont appuyés sur les données déjà existantes, comprenant 110 000 personnes testées positives à la Covid, entre octobre 2020 et janvier 2021. Des patients qu'ils ont ensuite suivis pendant 28 jours.

Parmi ces 110 000 personnes, la moitié a été infectée par le virus classique, l'autre moitié par le variant en question. Comme nous l'expliquent nos confrères du Point, les chercheurs ont par la suite comparé "la mortalité dans l'un et l'autre des deux groupes (141 décès contre 227), en prenant en compte certains facteurs comme l'âge, le sexe ou l'origine ethnique". C'est ainsi qu'ils ont constaté que le variant anglais était 64 % plus mortel.


Pour cela restons vigilant

“Il faut absolument rester très vigilant avec les nouveaux variants”, alerte l’épidémiologiste Jaâfar Heikel, directeur général de la clinique privée De Vinci à Casablanca





Jeudi 11 Mars 2021