Menu

Légende : Nous avons tous en nous quelque chose de Maradona


La légende du football mondial Diego Maradona qui a disparu en décembre dernier à l'âge de 60 ans suite à un arrêt cardio-respiratoire , plongeant l'Argentine et le monde entier dans la tristesse et la consternation , aura marqué à tout jamais l'histoire du football mondial .
Adieu Diego , on t' aimait bien



Légende : Nous avons tous en nous quelque chose de Maradona
 
Il était une fois Maradona
El Pibe de Oro , un gamin en or . Personnage hors -normes , footballeur de génie et au talent exceptionnel , Diego Maradona est désormais au panthéon des joueurs qui ont marqué l'histoire du football argentin et mondial.
Issu des quartiers défavorisés de la Capitale argentine , dans un bidonville pour être plus précis,  il n'aura pas eu une vie facile même en ayant la planète à ses pieds.
Après des débuts au Boca Juniors de Buenos Aires , il devient à seize ans  champion du monde juniors en 1980  . Il rejoint le FC Barcelone après la Coupe du monde en Espagne en 1982 et puis le FCNaples quelques saisons plus tard .
 
En 1986, il offre le titre de champion du monde à son pays après avoir éclaboussé de son magique pied gauche la compétition.
 
Et pas seulement son pied gauche , sa main également avec l'inoubliable" Main de Dieu ",  et ce but contre l'Angleterre en plein guerre des Malouines où les argentins étaient humiliés .
 
Les Napolitains diront de lui : " Maradona est le Dieu du football , mais il doit apprendre à devenir un homme!" , en rapport avec ses mémorables virées nocturnes . Mais on lui pardonne tout, y compris ses frasques et se ses excés car le génie va offrir deux  titres de champion et une Coupe d'Europe à Naples. Maradona est dans tous les cas le footballeur qui aura subi le plus d'agressions et d'attentats sur un terrain vu le traitement de faveur que lui réservaient défenseurs et gardes du corps. 
 
L'enfant terrible à la vie sulfureuse comme une Rock Star..
 
A Napoli , on lui prête des rapports avec la mafia locale, des fréquentations douteuses et surtout des aventures extra- conjugales à répétition! .
 
Ce qui est sûr , c'est que c'est là-bas qu'il touche à la drogue et que commencera sa lente descente aux enfers ..
 
Dans son style de voyou attachant et touchant , rebelle et  exuberant , Maradona restera toujours proche  du peuple même en étant reçu partout comme un grand de ce monde. Il sera le premier à dénoncer les trafics de la FIFA et sera suspendu pour dopage .
 
Pour le jubilé de Michel Platini à Nancy , il fait le déplacement depuis l' Argentine mais dit qu'il n'a pas envie de jouer et qu'il n'a même pas ramené de godasses . En fait, tout le monde sur place comprend qu'il ne veut pas mettre le numéro dix , celui de Platini justement. 
 
Oui, mais c'était Maradona ..le footballeur de génie , qui a gagné la coupe du monde à lui tout seul , et qui déchaînait les passions et les foules telle une Rock Star. Mais, en fait il était d'une autre planète et il a marqué par son jeu époustouflant beaucoup de vies.
 
 
A la fin de sa carrière , il replonge dans la drogue et Fidel Castro lui propose une cure de désintoxication à la Havane , mais il fera des rechutes retentissantes et ses vieux démons finiront par l'anéantir.
 
Sa reconversion au métier d'entraîneur ne sera pas à la hauteur de sa carrière de joueur avec un passage raté et sans gros succès à la tête de la sélection d'Argentine, l'Albiceleste durant deux années  Saif Kadhafi lui dressera un pont en or pour qu'il daigne venir en Libye .
 
Beaucoup le considèrent comme le meilleur joueur de tous les temps même s'il n'a gagné qu'une seule coupe du monde et Pelé trois. 
 
Mais Diego aurait pu avoir dix ballons d'or , sauf qu'à l'époque cette distinction était réservée aux joueurs européens.
Le plus grand succès  cependant de ce personnage fascinant aura celui d'avoir réussi à rassembler les argentins dans un pays gangrené par la dictature militaire et puis miné par la corruption.
 
L'Argentine et le football mondial pleurent aujourd'hui l'enfant terrible du football , au génie incroyable et à la vie sulfureuse. La légende vivante s'est éteinte, mais la légende continue. Et personne n'oubliera jamais ces purs moments de bonheur et de magie, où il nous a tellement fait rêver.

Légende : Nous avons tous en nous quelque chose de Maradona

Diego , le rebelle .

 " Nous ne t'aimons pas pour ce que tu as fais de ta vie, mais pour ce que tu as fais de la nôtre "  , se sont exclamé des centaines de milliers d'argentins qui rendaient un dernier hommage à leur idole. 

Pour ces trois jours de deuil , les argentins ont complètement ignoré le confinement en vigueur et oublié ce satané virus car  pour eux , Maradona , c'est plus fort que tout !

Le peuple argentin adule Diego et lui voue un culte presque religieux , au propre comme au figuré , car si vous ne le savez pas , il y a une église en Argentine qui fait dans l'adoration de Maradona , et qui compte des centaines de milliers de fidèles.

Mi- ange , mi- démon , ce que les argentins vénèrent et admirent chez Maradona c'est qu' il était prêt à donner tout,  et faire n'importe quoi  , pour son pays , y compris tricher, et le montrait sur le terrain à chaque fois qu'il portait le maillot de l' Albiceleste .

Et il était plutôt mauvais perdant , pleurant de chaudes larmes comme un enfant, à chaque fois qu'il n'a pas pu offrir la victoire à son pays. Maradona est dans tous les cas le footballeur qui aura subi le plus d'agressions et d'attentats sur un terrain vu le traitement de faveur que lui réservaient défenseurs et gardes du corps. 

Le plus grand regret pour Diego,   celui qui lui restera au travers de la gorge , et il le répétera à plusieurs reprises , sera le fait de ne pas avoir pu remporter la Coupe du monde de 1978 en Argentine, à la maison devant les argentins. A l'époque, un certain Cesar Menotti le laissera de côté, à cause de ses dix-huits ans . Le plus grand succès  cependant de ce personnage fascinant aura celui d'avoir réussi à rassembler les argentins dans un pays meurtri par la dictature militaire et puis miné par la corruption.
 

Maradona , le "Céleste"  est immortel...
 

Un autre épisode qui marquera Diego , le sensible , l'écorché-vif , c'est lorsqu'au début des années 90, la FiFA organise un sondage sur internet, ouvert au public,  pour choisir le meilleur joueur du siècle . Maradona est de loin en tête et reçoit son titre en Italie. Mais les dirigeants de la FIFA , qui ne portent pas tous Diego dans leur coeur se rétractent pour des motifs douteux et refont un sondage réservé aux seuls journalistes. Une nouvelle cérémonie est organisée par la FIFA et le titre est remis cette fois à Pelé devant un Maradona aigri et inconsolable qui ira se plaindre au Palais présidentiel à Buenos aires .
 

Et puis , savez-vous qu'à Naples , même les ivrognes et les clochards  à qui il arrivait de croiser Maradona à la sortie du Stade ou d'un restaurant, passaient la nuit à chanter en hurlant dans les rues de la ville : " Ho visto Maradona,!" , ' j'ai vu Maradona.."
 

J'ai vu Maradona..
 

" Je demande à la FIFA de supprimer le numéro 10 " , avait déclaré presque en pleurs le portugais Villas- Boas entraîneur de l'Olympique de Marseille et il s'agit là du plus bel hommage rendu à la star argentine .
 

Le maire de Naples , pour sa part , a affirmé que le Stade Sans Paolo sera désormais baptisé Stade Diego Maradona. Pour remplacer le nom du saint de Naples par celui de Maradona, il faut vraiment que la place de Diego dans le coeur des Napolitains soit immense et incomparable.






Hafid Fassi fihri
Hafid Fassi Fihri est un journaliste atypique , un personnage hors-normes . Ce qu'il affectionne,... En savoir plus sur cet auteur
Mardi 4 Mai 2021




Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html






L'ODJ WEB MAG



Magazine créé avec Madmagz.



Partager ce site