Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search





Les contrats d’insertion professionnelle (ANAPEC) : duperie ou opportunité ?




Les contrats d’insertion professionnelle (ANAPEC) s’inscrivent dans le cadre du programme IDMAJ élaboré au profit des jeunes diplômés avec ou sans expérience professionnelle.

Ce contrat offre des avantages pour les deux parties contractantes, à savoir l’employeur le candidat. Pour l’employeur, il lui permet de bénéficier d’une exonération de paiement des cotisations patronales et salariales dues à la CNSS, ainsi que de la taxe de formation professionnelle au titre des indemnités versées au stagiaire. Le modèle I et II des contrats ANAPEC permettent à l’employeur de bénéficier également d’une exonération de l’Impôt sur le Revenu (IR).

Comme mentionné ci-dessus, il s’agit d’un employé ayant la qualité de « stagiaire », le contrat ANAPEC est une convention de stage formation-insertion, ce n’est ni un CDI ni un CDD. Le stagiaire est rémunéré en fonction du modèle du contrat.

Quoi qu’il ne s’agisse pas d’un contrat de travail proprement dit, le contrat ANAPEC offre de nombreux avantages aux candidats. Il leur permet tout d’abord d’avoir une chance d’être engagés grâce aux exonérations dont bénéficie l’employeur, et offre une occasion aux jeunes diplômés, dépourvus d’expérience professionnelle d’avoir la chance de travailler contre une rémunération (faire un stage en dehors d’un contrat ANAPEC peut être non rémunéré, ou à très faible rémunération, quant à la qualité de la formation ça dépendra de chaque employeur, mais chose est sûre, le stagiaire saura utiliser l’imprimante et la photocopieuse à la perfection).  

Le contrat ANAPEC peut conduire à la conclusion d’un CDI, étant donné que l’employeur est tenu de recruter au moins 60% des personnes ayant accompli un stage dans le cadre de ce programme. Le candidat doit donc garder à l’esprit qu’il ne s’agit pas uniquement d’un stage, mais d’une course à gagner pour mériter sa place chez son employeur. Persévérance, sérieux, rigueur, et volonté, doivent être à l’ordre du jour durant toute la période du stage formation-insertion.

Quelle est la durée des contrats ANAPEC ?

Les contrats ANAPEC sont conclus pour une durée de vingt-quatre (24) mois au maximum, et non susceptible de renouvellement.
Il faut savoir que chaque candidat n’a droit de bénéficier que d’un seul contrat ANAPEC. Mais du moment que chaque règle a forcément une exception, il existe bel et bien une exception, en cas de rupture du premier contrat durant les 6 premiers mois. Dans ce cas de figure, le candidat pourra bénéficier d’un second contrat ANAPEC, déduction faite des mois épuisés. Par exemple : si le premier contrat a duré 6 mois, le second contrat ne pourra dépasser une durée de 18 mois.

Quelles sont les conditions d’éligibilité ?

Les candidats souhaitant bénéficier des contrats ANAPEC doivent tout d’abord être inscrits à l’ANAPEC, ceci est valable pour bénéficier des 3 types de modèles desdits contrats, ainsi qu’être titulaire d’un diplôme de l’enseignement supérieur, d’un baccalauréat ou d’un diplôme de formation professionnelle.
 
Quelles sont les spécificités des modèles de contrats offerts ?

Le modèle I :
  • Offre des indemnités de stage de 1600 à 3125 dirhams ;
  • Concerne toutes les personnes éligibles susmentionnées ;
  • Permet à l’employeur de profiter d’une exonération de la CNSS, de la Taxe de formation professionnelle et de l’IR.
Le modèle II :
  • Offre des indemnités de stage de 1600 à 6000 dirhams ;
  • Concerne uniquement les diplômés de l’enseignement supérieur et ceux de la formation professionnelle ;
  • Permet à l’employeur de profiter d’une exonération de la CNSS, de la Taxe de formation professionnelle et de l’IR ;
  • L’inscription à l’ANAPEC du candidat ne doit pas être inférieure à 6 mois.
Le modèle III :
  • Offre des indemnités de stage de 3125 à 6000 dirhams ;
  • Concerne toutes les personnes éligibles ;
  • Permet à l’employeur de profiter d’une exonération de la CNSS, de la Taxe de formation professionnelle.
 
Les contrats ANAPEC, quoiqu’ils ne présentent aucune stabilité garantie pour les stagiaires, ils offrent une occasion en or pour les jeunes diplômés, particulièrement ceux sans expérience d’être embauchés, d’être formés et de pouvoir mettre en pratique leurs compétences acquises et les améliorer d’avantage.

C’est une opportunité à saisir dans tous les cas, si elle n’aboutit pas à la conclusion d’un contrat définitif, le stagiaire en sortira gagnant en disposant d’une expérience professionnelle pouvant aller jusqu’à deux années.

Là au moins, le jeune chercheur d’emploi ne fermera pas la page d’une offre d’emploi après avoir jeté un coup d’œil sur la durée d’expérience exigée.

L'ODJ / En partenariat avec Ikone conseil
 





Vendredi 30 Juillet 2021

L'ODJ Room | Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Podcasts | Revue de presse | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.