L'ODJ Média




Les milles et un combats de Mustapha Lakhssem


"Nous sommes tous Mustapha Lakhssem ,!" : s'indignent et s'exclament beaucoup dans ce qui est en train de devenir une affaire d'opinion publique !



Écouter le podcast de cet article :


Il faut sauver le soldat Lakhssem  

Très apprécié et estimé par les populations d' Immouzzer kandar , le président du conseil municipal de cette localité est au centre d'une affaire qui promet d'avoir des conséquences insoupçonnées !

Personnage très attachant pour ses vertus humaines, avec son petit accent de marocain né en Allemagne on lui donnerait le bon Dieu sans confessions.

C'est un combattant qu'aucune difficulté ne rebute , sauf que son franc-parler lui vaut beaucoup de malentendus et d'ennemis.

Autant il était champion du Monde, autant il n'est pas doué pour l'art de la nuances , avec ce caractère bien trempé des personnes entières pour qui blanc c'est blanc, noir c'est noir !

Faut-il pour autant être hypocrite pour faire de la politique dans ce pays , être conciliant et fermer les yeux lorsqu'il y a trop d'intérêts en jeu !?

 Et il préfère  ainsi être un président proche du peuple, et contre le système s'il le faut , c'est à dire si on ne lui laisse pas de meilleur choix  !

Il préfère aussi jeter un pavé dans la mare et un gros coup de pied dans " la fourmilière" du marécage du coin !

Il y a une première dimension dans cette affaire,  avec , à n'en point douter , un très mauvais signal adressé à tous les marocains du monde qui envisageraient de rentrer définitivement au pays pour y investir éventuellement.

Il y a une deuxième dimension en rapport avec les dégâts en termes d'image que pourrait provoquer ce genre d'affaire où un lanceur d'alerte se retrouve sur le banc des accusés pour avoir dénoncé ce qu'il considère comme des pratiques irrégulières et des pressions inadmissibles  .

Une image du pays très écornée  déjà par le verdict de la honte pour le viol de la fillette de Tiflet : une affaire qui a fait le tour du monde avec des commentaires pas élogieux du tout pour la justice marocaine .

Il n'y a que la vérité qui blesse , alors ne nous voilons pas la face car cette image va donner à réfléchir à tous les investisseurs étrangers qui tourneront leurs méninges avant de décider de venir s'installer chez nous .

En parallèle, il y a des responsables confondues par des rapports accablants de la Cour des Comptes , mais qui curieusement ne sont pas inquiétés par la justice !

A commencer par l'explosif rapport de la Commission Parlementaire sur la libéralisation des hydrocarbures et le rapport du Conseil de la Concurrence qui sont restés sans suite !

Et plus récemment, des dépenses ressemblant à de la dilapidation des deniers publics chez la Mairie de Rabat et celle de Guelmim contrairement aux orientations et instructions du ministère de l'intérieur à propos des dépenses inutiles.

Aujourd'hui, on demande à Mustapha Lakhssem de fournir des preuves aux accusations gravissimes à l'encontre du gouverneur de Sefrou .
Sauf que le président de la commune d'Immouzer avait adressé une lettre dans ce sens pour alerter le ministre de l'intérieur.

Normalement, ce dernier aurait dû dépêcher une commission d'enquête sur place pour mettre cette affaire au clair : c'est à dire que le gouverneur de Sefrou n'a rien à se reprocher !

Rien ne dit que le ministre de l'intérieur ne l'a pas fait , mais comme il ne s'est pas encore exprimé sur cette affaire ,  les rumeurs et les hypothèses les plus fantaisistes vont enfler fatalement.

Dans le cadre des pouvoirs qui lui sont conférés et en vertu de ses compétences , le ministre de l'intérieur aurait néanmoins pu normalement prendre des décisions en ordonnant un audit sauf si la personne du gouverneur est sacrée !

Des responsables territoriaux qui se sont servis de leur poste pour s'enrichir de manière illicite, il y en a eu et il y en aura certainement encore  au pays du soleil couchant !

Mais comme certains ont fait l'objet de colères royales et ont vu les foudres de leur hiérarchie s'abattre sur eux , il n'y aucune raison de croire que l'esprit de justice ne peut pas prévaloir !

Et cela nous ramène à la dimension la plus importante de cette affaire : à savoir, le degré de confiance que les marocains accordent à leur pays et quel crédit à leurs institutions !?

A à peine vingt printemps, Lakhssem était déjà quatre fois champion d'Allemagne et d'Europe de Full- contact.

L 'Allemagne n'autorisant pas la double nationalité ,Il renonce à sa nationalité allemande et à une très belle rente mensuelle pour défendre les couleurs nationales.

Il sera couronné ainsi six fois champion du Monde de Full- contact et six fois champion du monde de Kick -boxing soulevant à chaque fois le drapeau du Maroc.

 Lakhssem, le combat continue !

Ce monsieur est une légende vivante et au vu des sacrifices qu'il a consenti pour son pays , une condamnation de Lakhssem serait très mal vécue .

Maintenant,  Mustapha Lakhssem n'a plus qu'à apporter les preuves accablantes des accusations contre le gouverneur car certaines mauvaises langues vous diront que l'affaire étant entre les mains de la justice, cette dernière ne pourra statuer qu'au vu des éléments figurant dans le dossier.

Et dans ce cas d'espèce, avec l'autorité directement concernée , système ou pas , la justice n'a  en général aucune sorte d'états- d'âme par rapport aux réactions de l'opinion publique.

Au Qatar , le Maroc avait fait un énorme bond en avant , là , malheureusement à Tiflet et Sefrou ce sont des pas de géants en arrière !

Des pas de géants que certains voudraient nous imposer dans l'impuissance et la résignation , mais gare aux ingrédients du mécontentement !

Le concept de Dir niya est-il désormais passé de mode et complétement révolu !?

Le combat continue pour Mustapha Lakhssem comme pour toutes les bonnes volontés qui ne veulent pas perdre espoir que ce pays peut avancer , qui ne veulent carrément pas perdre espoir en ce pays !

Hafid Fassi Fihri 



Dimanche 9 Avril 2023

Experts invités | Coup de cœur | Quartier libre | Replay vidéo & podcast outdoor | Chronique : À charge et à décharge



Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.

 



















Revue de presse