Les nouvelles conditions d’accès au territoire espagnol depuis le Maroc


Le Bulletin officiel du royaume ibérique (BOE) a publié ce jeudi une modification de l’arrêté qui établit les critères d’application des restrictions temporaires des déplacements non essentiels des pays tiers vers l’Union européenne et les pays associés à l’espace Schengen en raison de la crise sanitaire provoquée par le Covid-19.



 
Cette mise à jour restera en vigueur jusqu’au 15 novembre à minuit. De plus, il y aura toujours une possibilité d’une modification en fonction de l’évolution des circonstances ou de nouvelles recommandations de l’Union européenne.

Tous les ressortissants de pays tiers se verront refuser l’entrée des postes frontaliers avec le Maroc, sauf s’ils remplissent les conditions pour se rendre dans le reste de l’espace Schengen et des travailleurs frontaliers munis d’une carte d’identité d’étranger en cours de validité ou d’un visa spécifique pour les deux enclaves de Sebta et Melilia, indique l’agence de presse espagnole EFE.

“Ces deux catégories (détenteurs de visas Schengen et travailleurs frontaliers, ndlr) doivent être en possession d’un certificat de vaccination contre le Covid-19, d’un certificat de guérison ou d’un certificat de diagnostic négatif de la maladie, que le ministère de la Santé reconnaît à ces fins”, indique le bulletin officiel du royaume ibérique.

Les arrivées en Espagne par les frontières aériennes ou maritimes sont concernées par les mêmes conditions.

Dimanche 18 Septembre 2022


Les Chroniques Radio | Brèves Breaking news



Magazine créé avec Madmagz.




























Partager ce site