Menu

Malgré la pandémie, les plages au Brésil ne désemplissent pas




A lire ou à écouter en podcast :

break_time2smalgr__la_pa1601286948_1_aexy4.mp3 mp3  (314.25 Ko)

Rio de Janeiro est l''une des seules grandes villes du Brésil où le nombre de victimes de coronavirus a considérablement augmenté ces dernières semaines et pourtant, cela n''empêche pas les populations de vivre comme bon leur semble.


En effet, les Cariocas (population de Rio) ont envahi les plages de la métropole ce dernier samedi du mois d’août, à tel point qu''il était difficile de marcher à travers les parasols fixés dans le doux sable des plages.  Selon les consignes des autorités de Rio, les cariocas peuvent nager ou surfer, mais il est strictement interdit de bronzer ou de rester sur la plage. Une chose qui s''avère être impossible pour plusieurs dans la pratique.


Même son de cloche à Sao Paulo.

A 30°C, les plages de la ville ont été prises d''assaut, le trafic routier au niveau des côtes a subi un embouteillage monstre. Une chose qui a valu une mise en garde du secrétaire à la santé de l'État de Sao Paulo, monsieur Jean Gorinchteyn. Il a donc saisi l''occasion pour tirer la sonnette d''alarme. « Les gens croient que la pandémie est terminée et que la vie est revenue à la normale : c''est une grave erreur ».


Pour rappel, au Brésil le coronavirus tue près d’un millier de personnes par jour, et ce, depuis trois mois.

 

Par Samuel Kouassi Concepteur Rédacteur 







Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 25 Février 2021 - 09:58 L'homme Avatar

Mercredi 24 Février 2021 - 15:59 Le Maroc avance-t-il à deux vitesses ?




Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté