Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search









Mangeriez-vous de la viande de lion ou de tigre cultivée en laboratoire ?


Une start-up new-yorkaise fraîchement créée en 2022 veut aller plus loin dans les viandes cultivées en labo...



Des viandes exotiques in vitro

A New York, une start-up est bel et bien en train de mettre au point de la viande de laboratoire issue d'animaux sauvages.

Puisque des scientifiques sont parvenus à mettre au point de la viande de bœuf en laboratoire, pourquoi ne pourrions-nous pas faire de même avec les animaux sauvages ? La question a suscité l'intérêt d'une entreprise de la food tech, Primeval Foods.

La start-up fraîchement lancée communique autour de son procédé scientifique ressemblant à celui déjà appliqué en laboratoire pour reproduire de la viande de bœuf ou de porc sans passer par l'abattage.

Jusqu’ici, il n'était question que de viandes de bœuf, de porc ou de poulet. Comme pour ces viandes in vitro “classiques”, si on peut les appeler ainsi, ces viandes exotiques sont fabriquées à partir de cellules souches - ici prélevées sur des animaux en captivité -. Des acides aminés y sont ensuite injectés pour stimuler leur multiplication.
“Les cellules poursuivent leur développement naturel pour former de la viande, tout comme elles le feraient à l’intérieur du corps d’un animal”, assure Primeval Foods. “Nous n’utilisons pas d’hormones de croissance, d’antibiotiques ou d’OGM.” Après quelques semaines dans un incubateur, la viande est prête.


“Aucun animal n’a été maltraité”

La start-up assure “qu’aucun animal n’a été maltraité” durant la fabrication de cette viande de laboratoire.
"Nous prélevons un petit échantillon de tissus chez les plus seins des animaux sauvages, tandis qu’ils continuent de profiter de leur vie”, explique la société new-yorkaise.

L'an passé, l'Union internationale pour la conservation de la nature avait mis à jour sa liste rouge des espèces menacées d'extinction. Les éléphants d'Afrique étaient ainsi passés du statut "vulnérable" à "en danger" et même "en danger critique".

Le patron de Primeval Foods justifie les raisons de son business naissant en expliquant : "Nous ne mangeons pas du bœuf ou du poulet parce que ce sont les viandes les plus intéressantes sur le plan gustatif ou parce que ce sont les meilleures pour notre santé. Il s'agit des espèces qui sont les plus faciles à domestiquer"...

On ne sait évidemment pas trop quoi en penser. Et vous, seriez-vous prêt à consommer de la viande de lion, des steaks de tigre ou encore des sushis de zèbres ?

L'odj avec 7sur7
Mercredi 27 Avril 2022


Astuce & Insolite | Brèves Lifestyle



Magazine créé avec Madmagz.






Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html



Émission BUZZ'UP
Sur cette Web TV, on débat un peu plus













Partager ce site