Marché du travail : L'essentiel des opportunités d'emploi émane des "services"


La toute dernière note d'information, émanant du Haut Commissariat au Plan, relative à la situation du marché de travail au deuxième trimestre de l'année 2022 rend compte de l'évolution d'un certain nombre d'indicateurs traitant, entre autres, de la nature et du volume de l'emploi et des secteurs qui en sont les principaux pourvoyeurs.



L'on retiendra qu'en l'espace d'une année, entre le deuxième trimestre de 2021 et la même période de 2022, l’économie nationale a créé 133.000 postes d’emploi, résultant d’une création de 285.000 en milieu urbain et d’une perte de 152.000 postes en milieu rural.


Ces opportunités de travail émanent essentiellement du secteur des "services" à hauteur de 237.000 postes, de celui de l’"industrie" pour 76.000 postes et des "BTP" avec 30.000 postes.

Et ce, au moment où l’"agriculture, forêt et pêche" en a perdu 210.000.

Grosso modo, le volume de chômage, en baisse  de 218.000 personnes, a atteint 1.387.000 personnes au niveau national. Et son taux est passé de 12,8 % à 11,2 % au niveau national, de 18,2 % à 15,5 % en milieu urbain et de 4,8 % à 4,2 % en milieu rural. La note du HCP révèle aussi que ce taux est plus élevé parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans (30,2 %), les diplômés (18 %) et les femmes (15,1 %).

Elle précise aussi que cette baisse du chômage a concerné l’ensemble des catégories de la population : De 2 points pour les hommes, passant de 11,9 % à 9,9 %, et de 0,8 point pour les femmes, de 15,9 % à 15,1 % et de 2,4 points parmi les diplômés, passant de 20,4 % à 18 %, et de 1,4 point parmi les non diplômés, de 5 % à 3,6 %.

Cette baisse du taux de chômage a également touché toutes les tranches d’âge : Elle est plus prononcée parmi les personnes âgées de 25 à 34 ans (-2,2 points), passant de 20,9 % à 18,7 % et plus faible parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans (-0,6 point), passant de 30,8 % à 30,2 %.

Qu'en est-il de la situation régionale du marché du travail?

En termes de situation régionale du marché du travail, la note d'information du HCP livre plus de détails et précise, à cet effet, que cinq régions abritent 72,6 % de l’ensemble des actifs âgés de 15 ans et plus. Casablanca-Settat vient en première position avec 22,2 % d’actifs, suivie de Rabat-Salé-Kénitra (13,8 %), de Marrakech-Safi (13,3 %), de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (12 %) et de Fès-Meknès (11,3 %).

Par ailleurs, précise-t-on, de même source, cinq régions concentrent près de sept chômeurs sur dix (71,1 %) au niveau national: La région de Casablanca-Settat vient en première position avec 25,5 %, suivie de Rabat-Salé-Kénitra (12,8 %), de Fès-Meknès (12,7 %), de l’Oriental (10,8 %) et de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (9,3 %). Et les taux de chômage les plus élevés sont enregistrés au niveau des régions du Sud (20,9 %) et dans la région de l’Oriental (18,2 %). Et ce, au moment ou une acuité relativement moindre est relevée au niveau de deux autres régions dépassant la moyenne nationale (11,2 %) , à savoir Casablanca-Settat (12,8 %) et Fès-Meknès (12,5 %).

En revanche, les régions de Marrakech-Safi, de Béni Mellal- Khénifra et de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma enregistrent les taux les plus bas, respectivement 6,5 %, 8,7 % et 8,7 %.


Vendredi 5 Août 2022


Noureddine Batije
Noureddine BATIJE est un journaliste spécialiste en investigation journalistique et traitement de... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2022 - 10:21 PLF 2023 : Les amendements votés

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | L'ODJ Podcasts | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Replay vidéo outdoor | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.