L'ODJ Média




Maroc 2030…Malheur à ceux qui aspirent à la médiocrité !


L’objectif du Maroc de 2030 est de devenir un pays nouveau par le développement de la conscience, du discernement, de la tempérance et de la spiritualité de son peuple.



A lire ou à écouter en podcast :


Par Ali Bouallou

Cet accroissement du peuple marocain ne peut émaner que par le perfectionnement intellectuel et moral menant à un idéal de vie en communauté.

Pour accomplir cet aboutissement, l’Être marocain doit respecter certains devoirs d’obéissance aux codes et de fidélité à l’histoire ancienne et récente du Maroc. 

Il doit également respecter les devoirs envers soi-même de recherche de la vérité portée en soi.  

Edifier un Homme nouveau implique un enseignement initiatique. Les héritiers du fait intellectuel, nos anciens, jouent le rôle d’intermédiaire entre l’invisible et le visible, la création en esprit et la chose manifestée, la transformation de l’éphémère en impérissable. 

L’objectif de leur engagement est de libérer la pensée perdue à cause de la résignation de l’espèce humaine qui a choisi les ténèbres ou la médiocrité, le mal et la violence. 

Ainsi, la lumière pourra jaillir à nouveau pour illuminer le monde des hommes c.à.d.  le passage de l’ignorance à la connaissance, des contingences matérielles à la spiritualité.  C’est tout simplement la rectification et l’ordonnancement de la matière, en d’autres termes le point d’ancrage de l’éternel dans le monde manifesté, l’union du vertical et de l’horizontal.

L’humain est un bâton tordu à redresser. L’ordre et la rectitude permettent de mettre en perfection ce qui est imparfait à condition d’agir et de ne reconnaitre qu’une seule autorité, celle de la pensée morale voire moralisante.     

« Ce n‘est pas le fait de naitre qui est la vie, mais la conscience » nous dit Hermès Trimegiste, la figure légendaire de la période hellénistique, la conscience de respecter les devoirs et obligations de chaque étape de la vie. 

L’accomplissement du devoir doit être porté jusqu’au sacrifice car seul le devoir peut mener à la vraie lumière du Maroc de 2030. Le sacrifice signifie que l’Être marocain doit arriver à la mort du soi, de son ego, que certains appellent la solitude de la pensée, pour contenir toute velléité à une haute estime de soi pouvant considérer les pensées d’autrui comme inférieures voire sans valeur.   

Il se doit de suivre tout chemin menant à la connaissance et à l’éveil de la conscience. Ce cheminement constitue une véritable dynamique dotée d’un scénario et d’une morale.  

Le scénario consiste en une transformation radicale de l’essence même de l’Être marocain par une philosophie perfectionniste transcendant les réflexes néfastes de résistance au changement.  

La morale consiste à faire naître ce qui est et ce qui n’est pas encore, puiser le feu créateur pour créer, et ne jamais cesser de le faire, afin d’édifier le Maroc de 2030 en son âme et conscience.

Malheur à ceux qui aspirent à ce dont ils sont indignes ! Malheur à ceux qui assument une charge, qu’ils ne peuvent pas assumer ! Et malheur à ceux qui acceptent légèrement des devoirs et qui ensuite, les négligent !  

Ces injonctions sont formelles et ne laissent nullement la place au doute ou à la tergiversation. Un devoir doit être accompli parce qu’il est le devoir tout simplement et parce que le devoir est la grande loi de l’innovation, qui selon l’éminent physicien philosophe des sciences, Etienne Klein, a définitivement remplacé le progrès.  

Se renouveler en permanence en restant alerte et déterminé pour accomplir son devoir est la seule manière de retrouver la pensée morale, colonne vertébrale de la lumière qui illuminera le Maroc de 2030. 



Jeudi 6 Juin 2024

Experts invités | Coup de cœur | Quartier libre | Replay vidéo & podcast outdoor



Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.

 


















Revue de presse