Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search








Miracle japonais: entre le mythe et la réalité


On a l’habitude de parler du « miracle japonais » comme si soudainement, partant de rien, le Japon avait accédé au rang de pays industriel au 20ème siècle.





La réalité est que le Japon a entamé son industrialisation pratiquement au même moment que le premier groupe (Europe). S’il faut parler du miracle japonais, alors il faut dire que c’est le même miracle que celui de l’Angleterre, l’Allemagne ou la Belgique.

La réalité, c'est que le Japon n'a jamais été un pays "sous-développé". En fait il a réussi son industrialisation au cours de la deuxième moitié du XIXe siècle. Au début du XXe siècle le Japon été le premier pays industrialisé d’Asie, au même titre que les pays industrialisés d'Europe. Plus tard, suite à une Histoire complexe, le Japon a été complètement détruit à la fin de la deuxième guerre inter impériale (1). Ce qu'on a appelé « miracle japonais » est constitué par le fait que le Japon a été capable en deux décennies non seulement reconstruire son économie mais de se hisser au rang de deuxième puissance économique mondiale dès 1968.

Le soi-disant miracle japonais n'en est pas exactement un puisque le pays disposait, à la fin de la 2eme guerre inter-impériale de tout de ce capital de connaissances acquises durant presque un siècle. Le problème du Japon n'était pas de bâtir une nouvelle économie mais de reconstruire celle qui a été détruite. Le facteur important était le temps et les moyens, mais il n'y avait rien à inventer. Les bases de l'économie industrielle étaient déjà en place. En fait on peut facilement faire la comparaison avec l'Allemagne détruite en 1945 mais qui a été capable là aussi en quelques décennies à retrouver sa place puissance économique mondiale et à l'améliorer.

En fait la question intéressante consiste à examiner les conditions qui ont permis au Japon de passer d'une société traditionnelle à une société industrielle. Ce que l'on peut dire de façon générale c'est que le Japon n'a pas été soumis à une colonisation ou une domination similaire à celle qui a agressé le continent africain par exemple. On a souvent mis en avant le retard la société traditionnelle qui aurait expliqué le retard économique. En fait je pense que la "fermeture" du Japon a été l'élément qui a permis d'éviter la destruction de la société japonaise, ce qui lui a permis de rebondir par la suite.

Benyounes Saidi




Samedi 20 Novembre 2021

Hafid Fassi fihri
Hafid Fassi Fihri est un journaliste atypique , un personnage hors-normes . Ce qu'il affectionne,... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Mai 2022 - 22:16 Dieu est plus Clément que ses serviteurs

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | L'ODJ Podcasts | Revue de presse | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.