Menu
lodj lodj
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
search





Nicolas Sarkozy condamné à un an de prison ferme , en attendant la Cour d'appel.


L’ancien président de la République française Nicolas Sarkozy a été condamné, lundi 1er mars, à trois ans de prison dont un ferme pour corruption et trafic d’influence dans l’affaire dite « Paul Bismuth ». Une grande première pour un président français de la cinquième République .



Nicolas Sarkozy condamné à un an de prison ferme , en attendant la Cour d'appel.
Fin de cavale pour Sarkozy  !?
 C’est la première fois dans l’histoire judiciaire française qu’un ancien président de la République est condamné pour des faits aussi graves.
Le tribunal ayant estimé qu'un pacte de corruption avait été conclu entre Nicolas Sarkozy,   Thierry Herzog et Gilbert Azibert .
Après le procès du financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy, l'ex -président français avait de nouveau été mis en examen dans l'affaire des écoutes .
Nicolas Sarkozy qui se dit victime d'acharnement judiciaire , n'arrêtait pas de répéter aux médias qu'il allait définitivement quitter la scène politique et qu'il ne compte plus revenir dans l'arène pour la présidentielle.
Mais sa retraite ne se passe pas aussi bien que prévu puisque l'ancien président de la République a été rattrapé par un certain nombre d'affaires

Un feuilleton judiciaire qui trainait en longueur..
 
Dans le dossier du financement libyen dans lequel Sarkozy est inculpé , le principal témoin - un certain Takkieddine-  s'était bizarrement rétracté et nié complètement avoir déjà rencontré Nicolas Sarkozy . Mediapart révélait pour sa part que ce témoin  franco-libanais avait été enlevé durant deux semaines à Beyrouth avant d'être relâché pour venir témoigner devant les tribunaux français. Mediapart n'en dit pas plus et Nicolas Sarkozy , toujours sûr de lui, demandant aux juges d'instruction de lui fournir les preuves , si elles existent, de son implication .
Et des preuves, des magistrats proches du dossier assurent qu'elles existent bel et bien mais dans ce cas, pourquoi tout ce feuilleton judiciaire qui a traîné en longueur.?
C’est tout un pan de la défense de l’ex-président qui s’effondre. Une série de mails démontre que Nicolas Sarkozy a menti concernant la réalité de sa relation avec son homme de l’ombre Thierry Gaubert, qui a perçu en 2006 sur un compte offshore un demi-million d’euros du régime Kadhafi avant d’en retirer une partie en espèces en France
 
Corruption et trafic d'influence.
 
Dans l'affaire des écoutes , Nicolas Sarkozy était accusé d'avoir essayé de soutirer des informations à un magistrat et il était poursuivi pour corruption et trafic d'influence.
Avant Nicolas Sarkozy, un seul ancien président, Jacques Chirac, avait été jugé et condamné en 2011 pour les emplois fictifs de la Ville de Paris, mais sans avoir jamais comparu devant ses juges en raison de son état de santé.
Dénonçant un «scandale qui restera dans les annales», Nicolas Sarkozy, 65 ans, a promis d'être «combatif» devant le tribunal et clamé ne pas être «un pourri». L'affaire des «écoutes», également appelée affaire «Bismuth», trouve son origine dans un autre dossier judiciaire: les soupçons de financement libyen de sa campagne présidentielle de 2007 qui lui valent une quadruple mise en examen.
Dans ce dossier, les juges avaient décidé en septembre 2013 de placer l'ancien président sur écoute et découvert, début 2014, qu'il utilisait une ligne secrète, sous l'alias «Paul Bismuth», pour communiquer avec Thierry Herzog. Selon l'accusation, certaines de leurs conversations ont révélé l'existence d'un pacte de corruption: Nicolas Sarkozy a, par l'intermédiaire de son avocat, envisagé d'apporter un «coup de pouce» à Gilbert Azibert pour un poste à Monaco qu'il convoitait - et qu'il n'a jamais obtenu.
En contrepartie, ce haut magistrat a fourni des informations couvertes par le secret sur une procédure engagée par l'ex-chef d'Etat devant la Cour de cassation en marge de l'affaire Bettencourt. Nicolas Sarkozy, qui avait bénéficié d'un non-lieu dans ce dossier fin 2013, avait saisi la haute juridiction pour faire annuler la saisie de ses agendas présidentiels, susceptibles d'intéresser la justice dans d'autres procédures.
Un autre procès attend Nicolas Sarkozy au printemps : celui de l'affaire Bygmalion sur ses frais de campagne pour l'élection présidentielle de 2012. 
Bien entendu  Nicolas Sarkozy a reçu de nombreux témoignages de soutien et de solidarité de la part de ses amis de la Droite dont il demeure une figure emblématique et incontournable , ne serait-ce qu'en termes de consultations. 
Et une levée de boucliers s'en est suivie concernant les supposées anomalies du procès et les procédures du Parquet National Financier ainsi que " la République des Juges!".
Bien sur, à gauche on en a profité pour clamer qu'en France il n'ya pas de justice pour les puissants et une autre pour les misérables !
Jusqu'à présent , Nicolas Sarkozy et ses avocats s'en étaient plutôt très bien sortis , mais qui sait ? 
S'agit-il d'une fin de cavale pour Sarkozy !?
Cet acharnement explique -t-il une volonté d'écarter définitivement l'ancien président !?
En attendant le procès en appel dans quelques semaines , beaucoup de demandent effectivement si Sarkozy  va rebondir , revenir en politique et se porter candidat pour 2022. 
En France , aujourd'hui toutes les surprises , bonnes ou mauvaises , sont possibles.
 
 
Hafid Fassi Fihri





Hafid Fassi fihri
Hafid Fassi Fihri est un journaliste atypique , un personnage hors-normes . Ce qu'il affectionne,... En savoir plus sur cet auteur
Lundi 1 Mars 2021