Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search








Plaidoyer contre les conneries lues sur internet et les réseaux sociaux


Je réagis à froid après avoir lu sur un réseau social une énormité qui m’interpelle et j’appelle les gens à faire preuve de bon sens, chose qui semble souvent être oublié. C’est vrai qu’à l’ère d’internet, on est abreuvé d’information sollicitées ou non dans différents domaines étrangers à nos connaissances et après avoir lu quelques articles (vrai mais souvent faux ou incomplets), on se prend à deviser sur certaines maladies comme si on les maîtrise , sans être soit même médecin, voire donner des avis et conseils qui peuvent être dangereux parfois.



Dr Hicham BEN ABBES TAARJI

plaidoyer_contre_les_conneries_lues_sur_internet_et_les_reseaux_sociaux.mp3 A lire ou à écouter en podcast :  (7.59 Mo)

A une dame demandant conseil suite à la découverte d’un cancer du sein, une facebookeuse lui répond : ‘’il faut absolument arrêter de boire du lait, de manger de la viande et du sucre’’.

Dans ces conditions, que doit manger la dame, puisque tous nos aliments sont composés de lipides, de sucres et de protéines ? Surtout qu’à l’aube de débuter probablement une chimiothérapie, elle a besoin de beaucoup d’énergie et de nutriments pour bien supporter son traitement et bien se nourrir pour bien cicatriser après son opération.

Ce conseil vient surement de ses lectures disant que le cancer est favorisé par le sucre et les lipides, voire par des pseudo-connaisseurs de la Vérité très médiatiques qui n’arrentent pas de faire la promotion de leurs publications par des interventions télé et internet. C’est vrai que le cancer se nourrit de sucre pour se développer, mais nous aussi  on a besoin du glucose comme énergie. !! une alimentation équilibrée se compose de glucides (ou sucres) lents et rapides ( 50-55%), de protéines animales et végétales(15-20% )  ainsi que de lipides (graisses 30-35%).

En ce qui concerne la prévention des cancers, ce n’est pas le fait de ne pas manger de la viande du sucre et du lait qui le prévient mais d’éviter l’excès de ces aliments avec comme corollaire le surpoids voire l’obésité . c’est cela qui favorise le cancer quel qu’il soit, qui touche de plus en plus notre société marocaine qui  en train d’imiter le mode de vie occidental avec la malbouffe et les fastfood . Cette mauvaise alimentation s’associe à l’addiction au tabac qui touche de plus en plus de jeunes et moins jeunes (hommes et femmes) mais surtout au manque d’activité physique et à une sédentarité accrue.

Au final, le nombre de jeunes obèses dans nos villes explose.

Parlons d’un autre sujet polémique, la vaccination qui est beaucoup critiquée par certains internautes. Cela suite à la médiatisation accrue de groupes anti vaccins qui réussissent à faire le buzz des qu’ils le peuvent afin de dénigrer cette pratique médicale ancienne,  arguant d’une dangerosité inutile et de but commercial de l’industrie pharmaceutique.

Le scandale du TAMIFLU il ya quelques années ayant poussé beaucoup d’autorités sanitaires à acheter des tonnes de ce  médicaments pour prévenir de la  grippe aviaire alors qu’il n’en était rien, est encore dans nos tètes.

Je reconnais que les grand groupes pharmaceutiques ne sont pas des bisounours et cherchent avant tout une rentabilité élevée à leurs actionnaires, mais en tant que scientifique rationnel, je vois les progrès et les épidémies évitées par les campagnes de vaccinations qui ont permis de lutter contre de nombreuses infections.


Grace aux vaccins, l’on a pu se débarrasser de graves maladies comme la variole, la poliomyélite la diphtérie, et réduire à la portion congrue nombres d’autres infections microbiennes tel la rougeole la rubéole la coqueluche, les méningites.

C’est grâce aux vaccins que l’on a pus réduire la mortalité infantile dans notre pays. Comme ces maladies sont devenues rares, on n’en a plus peur à tel point d’avoir peur des vaccins. Bien sur que le vaccin peut avoir des effets secondaires parfois graves, mais à quelle fréquence ?

Les études scientifiques sérieuses et faites dans différents pays, pas juste en France, prouvent toujours que les bénéfices engrangés sont de très très loin supérieurs aux risques encourus (1 ou 2 cas graves pour 100.000 voire  de million de personnes vaccinées). Je pense à la polémique (strictement franco française) sur l’hépatite B qui donnerai la sclérose en plaque (1 à 2cas/million de vaccinées soit la même proportion que la population non vaccinée), alors que virus touchant le foie touche encore 600 millions de gens de part le monde. Je pense à la polémique sur les sels d’aluminium qui seraient dangereux alors qu’on les utilise depuis plusieurs décennies.

On fait dire à des études faites sur des animaux des résultats sur les humains et on extrapole des liens de responsabilité non prouves scientifiquement. On a peur du vaccin et en même temps on s’asperge  de déodorant à base d’alun et  de colorations synthétiques de cheveux de  composants inconnus.

Je pense au vaccin anti HPV (que l’on rend responsable de décès par accident de la route), qui permettra de protéger contre 90% des souches responsable de cancer du col (vaccin nonavalent), dont on ne pense pas protéger sa petite fille avant sa puberté alors qu’en Australie, on vaccine même les garçons.


Pour contrer la polémique sur les vaccins obligatoires et recommandés, les autorités françaises ont rendus obligatoires tous les vaccins recommandés. Mais certains parents encore inquiets veulent désobéir et ne pas vacciner leurs enfants alors qu’ils les mettent en danger, mais aussi leur entourage.

Dans le même sens, je suis troublé par la peur qu’occasionnent les hormones, notamment la pilule contraceptive et les traitements de la ménopause, alors quelles n’ont pas peur de leur paquet de cigarette et de leur 20 kilos en trop !! Toutes n’ont qu’un mot à la bouche, je veux un produit naturel.

Mais naturel ne veut pas forcement dire sain, et les hormones (synthétiques ou naturelles) permettent de prendre une contraception efficace ou un traitement à même de vous débarrasser de vos bouffées de chaleur. Savez vous que statistiquement le préservatif et les méthodes traditionnelles (compte, retrait…) sont  plus à risque de vous occasionner une phlébite qu’une pilule (par le fait qu’ils protègent moins contre les grossesses non désirées, elles mêmes entraînant 0.6% de phlébite).

Enfin, dernier point je voudrai insister les avis médicaux sur Facebook et Whattsup. Je comprends que les gens soient inquiets de leurs santé et pressés, qu’ils veulent une information médicale sure et immédiate qu’ils vont la rechercher sur internet et les réseaux sociaux, d’autant plus quelle est facilité et rapidement disponible.

Mais malheureusement la médecine n’est pas une science exacte, et tous les examens médicaux biologiques et l’imagerie ne s’interprètent pas sans un bon interrogatoire et un bon examen clinique. Le bon médecin est celui qui écoute, examine et fait attention aux détails avant de demander des examens paracliniques afin d’étayer sa présomption diagnostique. Mais celui-ci n’est pas toujours évident malgré les progrès de la science et la technologie des derniers examens.

On na pas toujours la réponse, et on peut même se tromper, et des fois le traitement proposé marche chez certains et pas d’autres. Aussi commencer à donner des avis médicaux quand on est profane, alors que les médecins eux-mêmes n’ont pas la solution me parait hasardeux. J’ai été choqué récemment lorsque sur Facebook, quelqu’un a parlé d’anémie alors que l’hémoglobine était à 17. Quand on ne sait pas, on ne répond pas, tout simplement.

De même quand on questionne l’ordonnance d’un médecin sur FB car on a lu que tel ou tel médicament est contre indiqué dans tel ou tel cas, par exemple en cas de grossesse. C’est vrai que le médecin peut se tromper, mais généralement quand il prescrit quelque chose, il sait ce qu’il fait et il le donne en pesant le bénéfice attendu par rapport au risque encouru. Et les gens croient plus l’avis de la voisine que celui de leur médecin quand elle leur dit tel médicament n’est pas bien, ne le prend pas. Il y a surement aussi de la responsabilité du médecin qui n’explique pas suffisamment, mais si vous ne lui faites pas confiance, pourquoi allez chez lui ?

Désolé d’avoir été trop long mais je suis gêné par toutes ces bêtises que je lis à longueur de journée et qui tout simplement montrent l’absence de bon sens.




Samedi 18 Décembre 2021

L'ODJ Room | Les émissions de L'ODJ TV | Revue de presse | L'ODJ Podcasts | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.