lodj
YouTube
Facebook
Instagram
Twitter
LinkedIn
Tiktok
Podcast
L'ODJ TV
Other






Planète Kalakhie…


Le monde est de plus en plus régi par l’intelligence artificielle. Déjà des applications et des sites internet apparaissent où vous pouvez formuler presque n’importe quel désir : écrite un texte, une thèse, une lettre, un livre d’amour ou d’action, ou ce qui vous passe par la tête. Alors une intelligence artificielle se charge de répondre favorablement à vos requêtes après avoir sillonné, à votre place, les milliards de pages virtuelles et se charge de vous répondre. Vous substituez alors vos neurones bien réels par les octets d’une machine virtuelle, qui réfléchi, crée et pense à votre place.



Écouter le podcast en entier :


Par Rachid Boufous

L’être humain est arrivé à un stade de son évolution, qu’il veut subitement revenir à l’âge de pierre ou aux débuts improbables d’homosapiens en quelques clics. Il ne veut plus faire d’effort, tapi au fond de son fauteuil à siroter de mauvaises liqueurs accompagnées de malbouffe. 

Le moindre effort, l’inutilité de vouloir exister ou de penser par soi-même deviennent de plus en plus la règle, du moment que la machine est là pour le faire à sa place.

La saga de l’examen local de l’avocature en QCM a défrayé les chroniques et dépassé même les frontières du pays. Elle préfigure pourtant ce que deviendront nos vies futures. Simplifiées à souhait par des procédures gérées par de l’intelligence artificielle. Et comme la nature a horreur du vide et qu’on connaît tous « le caroubier de notre pays » ou kharroub bladi, ceux qui seront mis face à cette déshumanisation des rapports en société finiront par trouver la parade.

Je sens même que ça va devenir à la mode, connaissant nos décideurs et le degré de kalakhitude ambiant, on va finir par tout soumettre au moindre effort. Déjà que les thèses, les dissertation ou les devoirs, en université comme au collège ou au lycée, sont archi-Mega copiées-collées. Ne vous inquiétez pas, ça concerne les projets d’architecture aussi, je vous rassure.

Tout le monde copie tout le monde. Comme ce malheureux confrère, sollicité en urgence par un président d’université pour imaginer un campus à Midelt, il copie et colle les plans et surtout les images 3D d’un centre de recherche construit en Corée, avec la forêt dense qui va avec… pour tout prévoir à Midelt. Magnifique projet pour Midelt, si toutefois on pouvait cloner la magnifique tapée d’arbres exotiques en arrière-fond et qui ne poussent qu’en Corée…

L’intelligence artificielle est partie pour remplacer tout contact humain aussi.

Déjà que vous pouvez faire actuellement tous vos actes de la vie courante via des applications intelligentes à partir de votre smartphone, gérées par la même intelligence artificielle. Vous pouvez payer vos factures et vos impôts, acheter vos billets de voyages, faire des check-in d’avion, choisir vos hôtel et payer vos chambres, louer des voitures, voir des films et de séries, commander à manger, faire vos courses et vous les faire livrer, acheter tout ce qui est possible et imaginable et vous le faire livrer, louer des appartements, commander un taxi, faire un virement, tenir des réunions à distance, et même écrire un livre, le publier et le vendre sans avoir jamais rencontré d’éditeur, le tout ça même sortir de chez vous…!

Vous n’avez plus besoin de rencontrer d’êtres humains dans votre vie de tous les jours, surtout quand, dans un futur proche, les taxis, les cars, les trains, les trams et les avions seront pilotés à distance. Déjà dans certains supermarchés en Europe vous pouvez  faire vos courses et sortir avec sans même vous adresser à une caissière ou même introduire votre carte de crédit dans un lecteur, le montant des choses que vous mettez à chaque fois dans votre caddie, sont automatiquement débités de vos comptes bancaires dès que vous sortez du supermarché.

​Même votre chemin vous le trouvez grâce aux navigateurs qui pullules partout et se chargent de vous indiquer le meilleur trajet à parcourir tout en vous proposant des enseignes à visiter, chemin faisant. L’intelligence artificielle se charge de tout à votre place.

Et d’ailleurs pourquoi vous avez besoin de rencontrer vos semblables ? Pour avoir des amis ? Facebook se charge de ça. Communiquer avec eux ? Whatsapp, Télégram, Signal, Messenger ou Botim le font très bien. Donner un avis ? Twitter vous facilite la tâche à 140 caractères maximum. Embaucher quelqu’un ? il vous suffit de vous connecter sur LinkedIn pour voir défiler les profils possibles et imaginables à recruter dans tous les domaines.

Avoir une relation prolongée avec une personne, ou se marier ? Tinder est là pour vous suggérer des « date » selon vos goûts et vos intérêts intellectuels et physiques.

Procréer ? Qu’à cela ne tienne. L’insémination artificielles, les mères porteuses et les banques de donneurs et donneuses sont là pour vous fabriquer un gamin ou une gamine à partir de vos gamètes et/ou celle de votre compagne sans même avoir eu de rapports charnels. L’intelligence artificielle choisit les meilleurs gènes à coupler pour avoir l’enfant parfait. Même si on ne vous le dit pas, beaucoup de parents qui optent pour cette option, préfèrent avoir des enfants sains de corps.

Quant à l’esprit, on verra plus tard, car pour ce qui est de l’intelligence du bébé, ce n’est pas encore au point. Les chercheurs cherchent toujours… 

 

Vous n’avez même plus besoin de feuiller un journal, un livre ou une revue et vous encrasser les doigts d’encre. Tout se fait à travers des liseuses ou via des fichiers pdf ou epub virtuels. Et si vous êtes vraiment nul en culture générale, Wikipedia est là pour combler vos lacunes abyssales et faire bonne figure dans les dîners savants…

Tout est fait grâce à l’intelligence artificielle pour vous rendre, en fait, totalement inutile. Vous vous contentez de naître, c’est tout. 
Le reste vient à vous grâce, à cette artificialité de la vie humaine.

Maintenant ce que l’on remarque, c’est que plus l’humanité progresse en technologie et en découvertes, plus l’être humain devient bête, à la limite du crétinisme. Il n’y a qu’à voir TikTok et Instagram pour comprendre à quel point la nature humaine est devenue insignifiante. 

Petit à petit, l’intelligence artificielle annihile notre faculté de penser et notre libre arbitre. Les événements qui jadis, nous révoltaient ou nous poussaient à réfléchir, paraissent, soudain, normaux et anodins. Nous devenons, à la longue des idiots conscients de nôtre bêtise commune. Nous devenons les citoyens d’une nouvelle planète : la Kalakhie…

Bienvenue en Kalakhie. Un monde rempli d’idiots intelligents avec un QI de 150, sous le zéro absolu.

En Kalakhie, on n’a pas besoin de faire de grandes études ou même d’Etudes tout court pour devenir un parlementaire écouté et on trouve cela normal !

En Kalakhie, on peut avoir fait des études longues et savantes et être un responsable idiot, qui parle sans discernement, qu’il soit ministre ou PDG et on trouve cela normal !

En Kalakhie, on peut raconter n’importe qu’elle ânerie ou même ne pas parler et on devient du jour au lendemain, une star internationale cumulant des millions de vues sur TikTok, Instagram, comme c’est le cas pour un ancien clandestin sénégalais en Italie et on trouve cela normal !

En Kalakhie, on peut devenir président du Brésil ou des États-Unis, vouloir interner les gens atteints du Covid ou suggérer à ses concitoyens de boire de l’eau de Javel pour tuer le maudit virus et on trouve cela normal !

En Kalakhie, des télévisions et des journaux peuvent inviter sur leurs plateaux ou leurs pages despseudointellectuels qui profèrent des insanités, des propos racistes, antisémites ou homophobes sans qu’ils ne soient condamnés ou censurés et on trouve cela normal !

En Kalakhie on peut faire réussir des avocats au barreau en les soumettant à des QCM et on trouve cela normal !

En Kalakhie, un prince bédouin peut tuer un opposant en le découpant en morceaux, dans un consulat, sans qu’il ne soit soumis à la question et on trouve cela normal !

En Kalakhie, un Kalakhator décide d’envahir un pays, juste par que celui-ci ne veut pas se soumettre à son dictat et on trouve cela normal !

En Kalakhie, on enferme des millions  de gens chez eux parce qu’une grippe se balade partout et on trouve cela normal !

En Kalakhie, les idiots et les influenceuses ont plus de micros que les savants et les prix Nobel et on trouve cela normal !

En Kalakhie, on a pris l’habitude de consommer plus de richesse que ce que la terre peut produire et on trouve cela normal !

En Kalakhie, on n’a plus besoin d’effort pour gagner de l’argent, pour penser, pour s’indigner ou pour vivre. L’intelligence artificielle règle tout à notre place et on trouve cela normal !

La planète Kalakhie, c’est notre très chère Terre, de plus en plus remplie d’humains-idiots.

Faute d’avoir inventé une Kalakhnikov pour abattre l’absurde et la bêtise humaine, les rares personnes qui ont encore des neurones qui fonctionnent normalement, n’ont plus que leurs yeux pour pleurer. On finira par les interner un jour, quelque part. 

A bas les gens intelligents qui utilisent leur libre arbitre. Le temps est aux idiots et aux cretins ! 
Mkelkhines de tous les pays, unissez-vous !

Vivement une invasion de martiens ou un astéroïde de 10km de diamètre qui vienne éteindre la race humaine, comme ce fut le cas la dernière fois où les dinosaures ont subitement disparu de la surface de la terre…

Les terriens sont prêts à être annihilés, car devenus inutiles à eux-mêmes et l’intelligence artificielle y contribue fortement !!!

PS : le mot «Kalakh» ou «M’kellekh» ou «Kalkh», veut dire en Darija marocaine : une idiotie ou désigne quelqu’un d’idiot. L’origine de ce terme péjoratif remonte à 1767, sous le règne du Sultan Sidi Mohamed Ben Abdallah, quand un un mec, du nom de Omar al-Ghubbi, dit « Shalekh Kellekh », originaire de Sidi Rahal, vint à provoquer une sédition à Marrakech avec une armée de fous et de derviches qui sillonnaient les marchés et rues de la ville, en cassant et en détruisant tout sur leur passage. 

La rébellion ne dura que quelques heures, avant que le Sultan, grâce à un subterfuge intelligent, le ramena chez lui et le trucida, mettant ainsi fin à une rébellion naissante, qui menaçait son trône.

Depuis lors, le terme « Mekellekh » désigne une personne idiote, stupide ou naïve à l’excès. Il ne faut jamais prendre des vessies pour des lanternes, ni se croire très intelligent, surtout avec les Sultans…Avis aux amateurs du Kalakh ambiant !

Rédigé par Rachid Boufous



Lundi 9 Janvier 2023


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Janvier 2023 - 16:53 Une réponse magistrale…

Dimanche 15 Janvier 2023 - 13:50 Le Concept Royal Sportif

L'ODJ Lifestyle | Les Chroniques Radio | Breaking news | L'ODJ Podcasts | L'ODJ Room | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Quartier libre | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Replay vidéo outdoor | Digital & Tech | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | L'ODJ Stories



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.

 




















Revue de presse