L'ODJ Média




Pourquoi je quitte la politique…




A lire ou à écouter en podcast :


Par Rachid Boufous

J’avais pris la décision il y’a un an d’intégrer le parti du Mouvement populaire. J’ai décidé de me mettre en retrait de ce parti et de la politique.

Cette conviction découle d’une longue réflexion et surtout d’une expérience partisane inassouvie. 

Faire de la politique au Maroc n’est pas chose aisée, surtout pour un intellectuel. Toutefois, je ne suis pas déçu par cette expérience inédite, où j’ai eu à côtoyer de plus près les hommes et les femmes de divers horizons partisans . 

Le Mouvement Populaire ainsi que les autres partis de la scène politique nationale ne sont pas aptes à apporter les changements societaux auxquels aspirent les marocains. Ils n’ont en ni la compétence interne, ni le programme, ni même le courage politique pour y parvenir ou l’entreprendre. 

Je ne veux pas faire partie de ce sytème politique, vivant en autarcie et se trouvant par choix ou par dépit, loin des réalités du pays. D’autant plus que les centres de décision sont ailleurs et les hommes et femmes politiques actuels ne veulent pas et surtout, ne peuvent pas y changer grand chose. 

Les idées et les intentions avec lesquelles je suis venu contribuer à dynamiser le Mouvement Populaire, sont là et serviront toujours à enrichir le débat public où je souhaite retrouver ma liberté de parole et mon indépendance d’initiative, loin de toute ambition partisane. 


 

J’ai surestimé la capacité du parti du Mouvement Populaire à initier le changement, même en étant dans l’opposition. 

J’ai surestimé la capacité des autres partis à en faire de même, en étant dans la majorité gouvernementale.

Le temps des partis politiques est révolu au Maroc et j’en ai à présent, l’intime conviction, hors de tout doute raisonnable…

Je pense et j’en suis convaincu, que je serais plus utile à mon pays et à mes concitoyens, en restant au sein de la société civile, loin des partis politiques marocains, qui ne sont pas encore prêts à se moderniser et à imposer la rigueur organisationnelle et intellectuelle qui sied aux partis politiques modernes. 

Je reviendrais plus tard en politique, quand les conditions de ce changement seront offertes, un jour…

Je garde mon amitié et mon affection à tous les politiciens rencontrés au Mouvement Populaire, durant cette courte expérience.
« La politique a sa source dans la perversité plus que dans la grandeur de l'esprit humain ». Voltaire

Rédigé par Rachid Boufous



Mercredi 15 Novembre 2023


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 13 Mai 2024 - 04:01 La nuit

Experts invités | Coup de cœur | Quartier libre | Replay vidéo & podcast outdoor



Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.

 


















Revue de presse









Menu collant à droite de la page