L'ODJ Média



Prospectives sur l’économie bleue marocaine : L’Initiative Ceinture Bleue et le potentiel de l’aquaculture


Rédigé par le Lundi 6 Mai 2024



L’économie bleue du Maroc, orientée vers l’exploitation durable des ressources marines, jouera un rôle crucial dans le développement socio-économique futur du pays. Parmi les initiatives les plus prometteuses, l’Initiative Ceinture Bleue se distinguerait par son ambition de transformer et revitaliser le secteur de la pêche et de l’aquaculture, des piliers vitaux pour l’économie marocaine.

Lancée lors de la COP22 en 2016, l’Initiative Ceinture Bleue viserait à promouvoir des pratiques de pêche durable et à développer l’aquaculture comme un levier de croissance économique tout en préservant l’équilibre écologique des écosystèmes marins. Cette initiative s’alignerait avec les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies, en particulier l’objectif 14 qui préconise la conservation et l’utilisation durable des océans, des mers et des ressources marines.

Grâce à sa position géographique stratégique, bordant l’Atlantique et la Méditerranée, le Maroc pourrait déployer un potentiel aquacole considérable. Les zones côtières marocaines offriraient des conditions idéales pour le développement de l’aquaculture, incluant l'élevage de poissons, de mollusques et de crustacés ainsi que la culture d’algues. L’ambition serait de créer des emplois, d'accroître les revenus des communautés côtières et de contribuer à la sécurité alimentaire nationale.
L’expansion de l’aquaculture au Maroc serait soutenue par des politiques gouvernementales facilitant l’investissement dans ce secteur.

Ces politiques viseraient à moderniser les infrastructures existantes, encourager les investissements privés et mettre en place des formations spécialisées pour les travailleurs. Par ailleurs, le développement de l’aquaculture pourrait être perçu comme une opportunité pour diversifier les activités économiques des régions côtières, souvent dépendantes de la pêche traditionnelle.

L’Initiative Ceinture Bleue mettrait également l’accent sur la durabilité et l’innovation. Elle encouragerait l’adoption de technologies avancées et de pratiques de gestion durable pour minimiser l’impact environnemental de l’aquaculture. Cela comprendrait la gestion des déchets, l’utilisation d’aliments pour poissons écologiquement responsables et la mise en œuvre de systèmes d'aquaculture à circuit fermé qui réduiraient la pollution et les maladies.

En plus de son impact économique et environnemental, l'initiative viserait à renforcer la résilience des communautés côtières face aux changements climatiques. Par exemple, l’augmentation de la production aquacole pourrait réduire la pression sur les stocks de poissons sauvages, contribuant ainsi à la conservation des habitats marins critiques comme les récifs coralliens et les mangroves.

En conclusion, l’Initiative Ceinture Bleue serait un pilier de l’économie bleue marocaine, illustrant l’engagement du Maroc envers une exploitation marine responsable et innovante. En développant l'aquaculture, le Maroc ne se contenterait pas de diversifier son économie ; il contribuerait également à la protection de son environnement marin pour les générations futures, tout en positionnant le secteur comme un modèle de développement durable à suivre.

IMAG spécial "Économie bleue" publié par l'ODJ Média, mettant en avant les initiatives, les défis, et les opportunités du Maroc dans ce secteur crucial.






Lundi 6 Mai 2024

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 27 Mai 2024 - 06:33 Tourisme : le Maroc classé 82ème sur 119

Chroniqueurs invités | Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | L'ODJ Podcasts - 8éme jour | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Digital & Tech | Eco Business | Auto-moto | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Bookcase | L'ODJ Média