Qatar 2022 : Les nouveautés technologiques et réglementaires de la FIFA


Après l’introduction du VAR lors de l’édition 2018 en Russie, la Fédération internationale de football a amendé, une autre fois, le règlement de la Coupe du monde en prévision de l’édition 2022 au Qatar, et ce, en introduisant une série de nouveautés. Les arbitres vont bénéficier d’un nouvel outil, la «technologie semi-automatisée du hors-jeu», sachant que le corps arbitral va enregistrer pour la première fois la présence de femmes (au nombre de 6). Les listes définitives des joueurs sont passées à 26 au lieu de 23, alors que les 5 changements adoptés depuis la pandémie seront toujours d’actualité.



La version 2022 de la Coupe du Monde de la FIFA est celle de nouveauté, que ce sera au niveau du plan organisationnel ou au niveau des règlements. Le Mondial 2022 sera le premier à se tenir en terre arabe et le premier à être disputé en plein saison footballistique en hiver, et ce, au lieu de la saison estivale. 

Notons ainsi que cette édition est la première à être jouée dans une seule ville, et ce, avec un rythme de 8 matchs tous les deux jours et un périmètre géographique limité à 75 kilomètres carrés pour un total de 1,5 million de visiteurs prévus.

Ajoutons aussi à ces défis organisationnels un panoplie de nouveautés dur le plan réglementaires qui sont intégrées par la FIFA afin de garantir le succès de cette éditions hors normes. 

L'une des grandes nouveautés sera la "technologie semi-automatisée du hors-jeu" (SAOT). Ce VAR semi-automatique permet de juger le hors-jeu en quelques secondes et utilise la détection automatique du ballon et crée ainsi instantanément des modèles tridimensionnels de la position des joueurs. Notons que ce système de suivi optique en soutien de l'arbitrage vidéo, testé à la Coupe arabe fin 2021 puis en Coupe du Monde des clubs début 2022, doit permettre d'accélérer la prise de décision arbitrale. Donc, cette technologie va utiliser 12 caméras au Qatar qui sont classées sous le toit du stade pour capter les mouvements du ballon ainsi que de chaque joueur sur le champ. Au total, la technologie semi-automatisée du hors-jeu permet de suivre 29 points de données contrôlés 50 fois par seconde, chose qui va permettre de déterminer leur position exacte sur le terrain et de détecter les situations de hors-jeu.

Cette technologie combine aussi des données qui proviennent du ballon, elle est dotée d'un capteur qui envoie des données à la salle de visionnage, et celles en provenance des joueurs. Elle transmet ensuite automatiquement une alerte de hors-jeu aux arbitres vidéo chaque fois que le ballon est reçu par un attaquant qui se trouve en position de hors-jeu au quand le ballon a été joué par un coéquipier. Les arbitres vidéo valident la décision proposée, et ce, en vérifiant manuellement le moment de la passe qui aura été déterminé automatiquement ainsi que la ligne de hors-jeu qui aura été elle aussi générée automatiquement, et ce, avant d'en informer l'arbitre sur le terrain.

Six arbitres femmes pour la Coupe du Monde à Doha

Il a été établi que chaque sélection est autorisée à présenter une liste de 26 joueurs au lieu de 23, et ce, lors de la 136e assemblée générale de l'International Football Association Board (IFAB), tenue en juin dernier. Un changement a ensuite été adopté par la FIFA au niveau du Règlement de la Coupe du monde Qatar 2022. L’objectif de l’instance mondiale est ainsi d’offrir «une plus grande flexibilité pour les effectifs, et ce dans l’optique de faire face aux répercussions de la pandémie de Covid-19 et de la période inhabituelle au cours de laquelle aura lieu la Coupe du monde», c’est-à-dire en fin d’année au lieu de la saison estivale, comme c’était le cas pour les précédentes éditions.

Autre changement résultant de la pandémie : l’autorisation de cinq changements au lieu des trois prévus précédemment. Cette modification a eu un grand impact sur le déroulement des matchs, notamment en seconde période, avec beaucoup plus de fraîcheur physique, puisque les coachs peuvent désormais changer la moitié de leurs équipes alignées en début de match.

Pour la première fois dans l’histoire de la Coupe du monde de la FIFA aussi, des arbitres de sexe féminin figurent parmi les 36 retenus, 69 arbitres assistants et 24 officiels de match choisis pour officier lors du tournoi. Elles seront au nombre de six. La FIFA a également envisagé la possibilité de placer des mini-caméras sur les arbitres, ce qui aurait un effet dissuasif sur les joueurs agressifs et permettrait de recueillir des preuves de comportement antisportif. 


Samedi 26 Novembre 2022



Dans la même rubrique :
< >

Samedi 28 Janvier 2023 - 20:45 Incorrigible Mas de Fès


Lu 143 fois

Salma Labtar
Journaliste à lodj.ma, lauréate de l'ISIC En savoir plus sur cet auteur

L'ODJ Lifestyle | Les Chroniques Radio | Breaking news | L'ODJ Podcasts | L'ODJ Room | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Quartier libre | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Replay vidéo outdoor | Digital & Tech | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine



Magazine créé avec Madmagz.
























Revue de presse