Menu

Quand Charlie Hebdo se faisait Hara-Kiri


Savez-vous que l'hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo s'appelait à sa création Hara Kiri ?



Quand Charlie Hebdo se faisait Hara-Kiri
Un fait historique que tous savent, mais que beaucoup occultent par hypocrisie, aurait réveillé plus d'un somnambule si on le rappelait souvent.
Le journal Charlie Hebdo s'appelait Hara Kiri, à ses débuts. Et le Hara Kiri faisait la même chose, c'est à dire caricaturer. Un jour, le journal Hara Kiri caricatura la mort du général De Gaulle. La justice française se saisit de ces caricatures de De Gaulle, jugea les journalistes et prononça la dissolution du journal.
Hara Kiri fut interdit de publications et même de l'usage du nom "Hara Kiri". La raison évoquée par la justice française: la sacralité de la personne de De Gaulle. Pour pouvoir continuer leur métier, et avoir de quoi vivre, les journalistes de Hara Kiri décidèrent d'abandonner ce nom interdit pour en lancer un autre et recommencer à publier, pour contourner l'interdiction. Ils décidèrent de composer un nom qui rappellerait la mésaventure vécue à la suite des caricatures de Charles De Gaulle. Ils eurent peur de choisir le nom de "Charles De Gaulle Hebdo", ou "Charles Hebdo", ils optèrent pour "Charlie Hebdo".
Et ce sont les mêmes journalistes qui vous disent que pour le prophète de l'Islam, il ne doit pas y avoir de sacré, qu'ils doivent avoir le droit de le caricaturer.
Et c'est le même état français qui leur refusait ce droit pour De Gaulle qui le leur reconnaît pour le prophète. La conjoncture évolue avec les intérêts du moment, on peut le comprendre.
Et les dirigeants français de trouver que tout musulman qui s'indigne pour ces caricatures du prophète comme eux ils s'étaient indignés de ceux de De Gaulle est un extrémiste fanatique qui ne peut vivre dans la république. Comment peut-on être aussi aveugle pour ne pas voir cette hypocrisie qui suinte ? 

 

Quand Charlie Hebdo se faisait Hara-Kiri
Martyrs de la liberté d'expression et du droit de  blasphémer.

Il s'est avéré que les marocains sont absolument plus civilisés car nous avons dénoncé les attentats contre Charlie Hebdo , nous avons exprimé notre solidarité avec ces journalistes que le gouvernement français a qualifié de martyrs . Nous avons déposé , en tant que journalistes marocains, des gerbes de fleurs à la porte de l'ambassade de France et allumé des bougies à la mémoire des journalistes assassinés.
Nous n'avons pas de leçons de liberté d'expression à donner à qui que ce soit et non plus à recevoir. Malgré l'offense et l'insulte, nous continuerons à souhaiter un joyeux Noel et une très bonne nouvelle année à nos très nombreux amis français qui habitent au Maroc et qui vivent parmi nous . Nous continuerons à aimer et apprécier nos amis français en France partout dans le monde , malgré cette croisade contre l'islam et cette campagne de haine .
La France est un pays ami du Maroc et un partenaire stratégique incontournable, et malgré cette épreuve douloureuse la République trouvera le génie et l'intelligence pour surmonter cette crise que certains voudraient nous imposer en tant que choc des civilisations ou conflit culturel .

Au nom de la laïcité. 

Il n'y a qu'une seule civilisation et c'est celle de l'humanité et elle ne peut être favorisée qu'à travers les principes de justice , de progrès et de fraternité. Comme par hasard , il n'y a pas vraiment longtemps ces principes constituaient les valeurs de la France.
Juste avant que les arabes, les musulmans et les étrangers ne deviennent de parfaits boucs- émissaires de la faillite de toutes les politiques d'intégration et qu'au nom de la laïcité, ou pire du laïcisme, on s'est mis à diaboliser leur identité.
Et à caricaturer leurs symboles religieux sous prétexte que blasphémer n'est pas un délit en France .





Hafid Fassi fihri
Hafid Fassi Fihri est un journaliste atypique , un personnage hors-normes . Ce qu'il affectionne,... En savoir plus sur cet auteur
Samedi 8 Mai 2021

Dans la même rubrique :
< >