L'ODJ Média



Réception des propositions de la CDT et de la FDT par l'instance chargée de la révision du code de la famille


Rédigé par le Vendredi 8 Décembre 2023

Jeudi à Rabat, lors de deux séances distinctes, l'organisme responsable de la révision du Code de la famille a pris en considération les propositions de la Confédération démocratique du travail (CDT) et de la Fédération démocratique du travail (FDT).



A lire ou à écouter en podcast :


Ces rencontres font partie des consultations et auditions organisées par l'instance en accord avec la lettre royale adressée au Chef du gouvernement, qui souligne la nécessité de réviser le Code de la famille en impliquant les divers acteurs concernés.

Rajae Kassab, la représentante de la CDT, a souligné que les propositions et perspectives avancées pour la révision du Code de la famille sont en harmonie avec les évolutions de la société marocaine. Elle met l'accent sur la famille, considérée comme le pilier central de la société, en prenant en compte toutes ses composantes.

Madame Kassab a également souligné l'importance que les modifications soient conformes aux Chartes et Conventions internationales ratifiées par le Royaume, comme stipulé par la Constitution, notamment celles des Nations Unies, telles que la Déclaration universelle des droits de l'homme, le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, ainsi que celles de l'Organisation internationale du Travail (OIT) liées aux droits des femmes travailleuses.

De son côté, le secrétaire général de la FDT, Youssef Aidi, a mis en avant que ces discussions offrent l'opportunité de soumettre un ensemble de propositions d'amendements liées au Code de la famille.

Il a également noté que la révision du Code de la famille contribue à renforcer les initiatives visant la réforme sociale, garantissant ainsi le renforcement de la structure familiale au Maroc, notamment en ce qui concerne la situation des femmes.

Dans la lettre royale adressée au Chef du gouvernement, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a souligné la nécessité de réexaminer le Code de la famille. Ce code a eu l'avantage significatif de stimuler un processus de changement positif et d'introduire une nouvelle conception de l'égalité et de l'équilibre familial, ouvrant ainsi la voie à des progrès sociaux considérables. L'objectif est de corriger les dysfonctionnements et les lacunes mis en lumière par l'expérience de sa mise en œuvre judiciaire.

Le Souverain a souligné que les dispositions du Code de la famille “doivent également être mises en adéquation avec l’évolution de la société marocaine et les besoins du développement durable”, notant que “la nouvelle version s’harmonisera ainsi avec la progression de notre législation nationale”.


Salma LABTAR
 





Salma Labtar
Journaliste sportive et militante féministe, lauréate de l'ISIC En savoir plus sur cet auteur
Vendredi 8 Décembre 2023

Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | Quartier libre | L'ODJ Podcasts - 8éme jour | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Replay vidéo outdoor | Digital & Tech | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | Formation & Emploi | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Bookcase | L'ODJ Média




A mag created with Madmagz.





























Le bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail Web   , Application Mobile   , Magazine connecté   , e-Kiosque PDF  , Régies Arrissala
Menu collant à droite de la page