Menu

Récession : Le HCP confirme la contre-performance de 7,1 %


En attendant l’arrêté des comptes annuels provisoires en juin prochain, l’année 2020, devrait se terminer avec une contre-performance de l’ordre de 7,1 % de la croissance économique nationale.



Ce taux, récemment, publié par le HCP, en baisse de 0.1 point par rapport à sa prévision publiée en janvier, confirme la récession et est intervenu après l’arrêté de la situation économique nationale au quatrième trimestre 2020.
Un trimestre qui aurait connu une contraction de 6 % de l’économie nationale, essentiellement, sous l’effet de la baisse de 7,3 % de la valeur ajoutée du secteur agricole et de 5,5 % de celle des activités non-agricoles. 

La demande intérieure en recul

Au titre du même trimestre, précise une note d’information du HCP, la demande intérieure qui, généralement, contribue de manière significative à la croissance, s’est contractée de 5,5 % contre une hausse de 1,4 % une année auparavant. Ce qui ramène sa contribution à la croissance économique à -6,1 points. Et ce, suite à une baisse de 4,3 %, des dépenses de consommation finale des ménages accompagnée d’un recul de 0,7 % de la consommation finale des administrations publiques.
A l’opposé, précise-t-on de même source, les échanges extérieurs ont affiché une contribution positive à la croissance se situant à 0,1point  contre 0,8 point une année auparavant.. 


Allégement du besoin de financement de l’économie

Parallèlement, le revenu national brut disponible, suite à une baisse de 5 % du PIB aux prix courants et une hausse de 32,1 % des revenus nets reçus du reste du monde, aurait régressé de 3,3 % au quatrième trimestre 2020 au lieu d’une hausse de 2,8 % l’année précédente.
Et compte tenu de la baisse de 3,2 % de la consommation finale nationale en valeur au lieu d’une hausse de 3,5 % enregistrée une année auparavant, le HCP situe l’épargne nationale à 29,5 % du PIB au lieu de 29,1 %.Et ce, parallèlement au fait que l’investissement brut (formation brute du capital fixe et variation des stocks) ait représenté 29,6 % du PIB au lieu de 33,2 % durant le même trimestre de l’année précédente. 
Ce qui fait que le besoin de financement de l’économie nationale s’est allégé par rapport au quatrième trimestre 2019 passant de 4,1 % du PIB à 0,1 % au quatrième trimestre 2020, conclut le HCP.

La Rédaction



Noureddine Batije


Rédigé par Noureddine Batije le Jeudi 1 Avril 2021

Dans la même rubrique :
< >


 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté