Menu

Réflexion autour du Cov 19 et de la vaccination : Qui dit quoi ?


On n’a jamais eu autant de contradictions, scientifiquement parlant. Qui croire et que croire ? Il est vrai que la science évolue, que la recherche continue, que les mutations existent, qu’il y a certaines résistances à certains médicaments et que les corps fatigués, malades ou qui ont une « petite » immunité ainsi que les personnes âgées en souffrent davantage, ont le plus de dégâts et peuvent ne pas répondre aux médicaments administrés. Cette « récolte » de morts et de grands malades a été mésestimée, même par les plus grands chercheurs.



Le Top Ten des pays entièrement vaccinés contre le Covid 19

68,4% pour les Emirats Arabes Unis(un Etat arabe qui dépasse tous les pays), 61,1% pour Israël, 54,4% pour le Royaume Uni, 50,5% pour le Portugal, 26,5% pour l’Allemagne, 23,2% pour les Etats Unis, 47,9% pour l’Italie, 44,1% pour la France, 26,5% pour le Maroc et 23,2% pour le Japon.

Or, tous ces pays souffrent de la troisième vague, voir la quatrième, une contagion ou transmission du virus qui ne cesse de se « dispatcher » parmi la population, ce qui pousse à une réflexion profonde sur leur efficacité.

Appel aux scientifiques, aux organisations et aux ministères de la santé : Qui dit quoi ?

Vous avez dit au début de la pandémie que le covid s’annonce avec une forte fièvre, aucun écoulement nasal et que s’ensuit une toux sèche...

Vous dites maintenant qu’il peut n’y avoir pas de fièvre, que le nez coule à flots ou qu’il ne peut rien annoncer juste des courbatures et de la fatigue, jusqu’à la fatalité, autrement dit, l’atteinte des poumons.
 

Vous avez dit que ce virus n’atteint ou ne réduit à néant, à fortiori, que les personnes âgées et les malades chroniques.

Vous dites maintenant que de jeunes personnes, sans aucun antécédent de maladie, sont atteints du variant et en meurent
 

Vous avez dit que les gens qui ont déjà contracté le virus sont immunisés pour un temps(X) et que les la vaccination protège du virus. Or, une grande majorité des personnes qui sont malades du covid, de nos jours, ont déjà eu le virus et complété leur vaccination.

Vous dites maintenant que le Cov 19 a muté, engendrant toutes sortes de variants et qu’il y a des souches résistantes.
 

Vous avez dit que la vaccination massive, ou du moins, le fait d'arriver à vacciner 60% de la population allait  diminuer les effets alors que tous les pays frôlent la 3e ou la 4e vague de l'épidémie. Le risque de transmission est à son apogée.

Vous dites maintenant qu’il faudrait arriver à 90%. Evidemment puisque le Royaume Uni et le Portugal qui  frôlent les 60% sont arrivés en cet été au pic des cas.
 

Vous avez dit que la chaleur minimise les dégâts. On est au mois d’août, la chaleur bat son plein chez nous au Maroc, la contagion aussi.

Vous dites maintenant que ce sont les rayons Ultra-violets qui préservent du Cov 19, à raison d’une exposition d’une trentaine de minutes et non pas la chaleur. Il n’y a qu’à faire un tour du côté de nos plages pour se rendre compte qu’une grande partie de notre population marocaine s’expose aux UV.
 

Vous avez dit que la vaccination protège.

Vous dites de nos jours que, d’après une nouvelle étude récente, «  le risque d'émergence d'une souche résistante est maximal lorsqu'une grande partie de la population est vaccinée, mais pas suffisamment pour assurer une immunité  de groupe », et qu’une souche résistante est attendue dans trois ans.

Paroles...paroles et encore des paroles

A ce rythme, une bonne partie des populations serait à l’affût  de ces maudits virus qui surgissent de nulle part et de partout et auquel il faut chercher les « racines ».

Paroles…paroles et paroles ! Vous dites d’arrêter de vacciner afin de permettre à toutes les populations du monde d’avoir leurs doses alors qu’il suffit juste de donner à certains pays l’accès à leurs laboratoires pour une production plus grande. A nos risques et périls. Et vous dites maintenant que le vaccin a été, à l’origine, produit contre le virus de Wuhan (son efficacité est donc aléatoire), et qu’il se pourrait qu’il ne soit pas aussi efficace pour les variants delta et compagnie…

Le monde est en train de rentrer dans une phase où même les scientifiques sont déroutés. Mais comme dit le proverbe, les causes sont multiples et il n’y a qu’une seule mort (ta3addadat al asbabt wa al mawtou wahid).






Journaliste professionnelle. 30 ans d'expérience à L'Opinion. Actuellement journaliste à Radio Web... En savoir plus sur cet auteur
Jeudi 5 Août 2021

Dans la même rubrique :
< >