L'ODJ Média



Renouveau et Perspectives : Le Secteur Marocain de la Farine et de l'huile de Poisson


Rédigé par La Rédaction le Samedi 11 Mai 2024

• Chiffre d'Affaires à l'Export : Le chiffre d'affaires à l'export s'élève à 2.8 milliards de dirhams .
• Capacités de Production : Le Maroc a exporté 174,000 tonnes de farine et 45,000 tonnes d'huile de poisson .
• Emplois : Le secteur emploie 1,000 personnes directement, avec 600 emplois permanents et 400 saisonniers, et environ 20,000 emplois indirects .



Entretien avec M. Hassan SENTISSI EL IDRISSI Président de l’Association ANAFAP

L'industrie marocaine de la farine et de l'huile de poisson, bien qu'ancrée dans une tradition de longue date, est aujourd'hui à un tournant décisif, confrontée à des défis significatifs mais aussi à des opportunités de croissance et de modernisation. Les acteurs de ce secteur cherchent à renforcer leur compétitivité sur le marché mondial tout en répondant aux impératifs d’innovation et d’augmentation de la valeur ajoutée ainsi qu’aux exigences de durabilité et de responsabilité environnementale en renforçant leur approvisionnement exclusivement en chutes de poisson industriels et en poisson industriel non usinable.

Q1 : Le secteur de la farine et de l'huile de poisson au Maroc est confronté à plusieurs défis, notamment en termes d'approvisionnement et de qualité des produits. Quelles sont les principales stratégies mises en place pour surmonter ces obstacles ?

Le secteur de la farine et de l'huile de poisson au Maroc fait face à des défis critiques, notamment un approvisionnement irrégulier et une qualité parfois inégale des matières premières nota. Pour y faire face, une modernisation significative des processus de production a été entreprise, visant à améliorer l'efficacité et la qualité des produits finis. De plus, le Département de la pêche Maritime, en collaboration avec des entités privées, a initié des projets pour améliorer la gestion des stocks halieutiques et optimiser les pratiques de pêche, assurant ainsi un approvisionnement durable en matières premières de qualité. Ces mesures sont cruciales pour maintenir la compétitivité du Maroc sur le marché international.

Q2 : La diversification des produits est souvent citée comme une voie essentielle pour l'expansion du marché. Quels nouveaux produits ou marchés ciblez-vous pour l'exportation et la consommation locale ?

La diversification est une stratégie clé pour le secteur. En réponse à une demande croissante pour des produits à valeur ajoutée, l'industrie s'oriente vers la production d'huile de poisson raffinée, des compléments alimentaires Oméga 3 et de farine de poisson de haute qualité connu sous le nom d’hydrolisat, utilisées notamment dans les secteurs de l'aquaculture et de la nutrition humaine. À l'export, le focus est mis sur l'expansion vers des marchés non traditionnels en Asie et en Europe, où la demande pour des produits de haute qualité est en hausse. Localement, l'accent est mis sur l'intégration de ces produits dans l'alimentation animale, soutenant ainsi le développement de l'aquaculture et de l'agriculture marocaine.

De plus les professionnels encadrés par l’Association Nationale de la Farine et Huile de poisson ANAFAP ambitionnent de rejoindre le cercle des fabricants d’Oméga 3 hautement apprécié par la classe moyenne Européenne et Américaine et en expansion dans tous les pays du monde. La production d’Oméga 3 au Maroc boostera l’exportation des produits dérivés de la pêche.

Q3 : Face à l'urgence climatique et à la nécessité de pratiques durables, comment votre industrie s'adapte-t-elle aux exigences environnementales ?

L'industrie de la farine et de l'huile de poisson au Maroc prend des mesures proactives pour minimiser son impact environnemental. Cela inclut l'amélioration des processus de production pour réduire les déchets et la consommation d'énergie, ainsi que le renforcement des normes environnementales dans toutes les phases de production. De plus, des initiatives de recherche et développement sont en place pour explorer l'utilisation de ressources alternatives et renouvelables. L'objectif est de garantir une industrie non seulement profitable mais aussi respectueuse de l'environnement, alignée sur les objectifs de développement durable du pays.

Ces stratégies illustrent l'engagement du Maroc envers la modernisation de son industrie de la farine et de l'huile de poisson, visant à assurer sa viabilité à long terme tout en répondant aux attentes globales en matière de qualité et de responsabilité environnementale.

IMAG spécial "Économie bleue" publié par l'ODJ Média, mettant en avant les initiatives, les défis, et les opportunités du Maroc dans ce secteur crucial.






Samedi 11 Mai 2024

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 28 Mai 2024 - 12:00 La CTM se lance dans le Transport Maritime

Chroniqueurs invités | Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | L'ODJ Podcasts - 8éme jour | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Digital & Tech | Eco Business | Auto-moto | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Bookcase | L'ODJ Média | Last Conférences & Reportages