Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search









Retour du public : Le quid des conditions d'entrée


Les supporters marocains retrouveront la joie des gradins ce vendredi soir, lorsque le Raja de Casablanca affrontera le Horoya Conakry, en phase de groupe de la Ligue des Champions, au Stade Mohammed V de Casablanca. Un retour qui intervient après la décision du gouvernement d’autoriser le public après plus de deux ans de huis clos. Cependant, la question qui se pose est celle des conditions d’entrée : Pass vaccinal, masque, jauge de spectateurs… Qu’en est-il vraiment ?



Retour du public : Le quid des conditions d'entrée
Le football marocain reprend vie après avoir longtemps privé les fans de venir supporter leurs équipes préférées. En effet, les stades de football ainsi que les complexes destinés aux autres sports sont fermés aux supporters depuis le 13 mars 2020, quelques jours après le début de la pandémie au Royaume.

Après avoir longtemps milité pour le retour des supporters, les équipes marocaines, notamment les clubs de Botola peuvent enfin souffler, eux qui ont souffert économiquement et socialement de l’absence du public.

Le Maroc a décidé le 24 février de lever l’interdiction de fréquentation des stades pour les supporters de football lors d’une rencontre entre le chef du gouvernement Aziz Akhannouch et le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) Fouzi Lekjaa.

Le retour des foules lors des matches en direct dans les stades marocains doit se faire sur la base « des exigences légales liées à la gestion de l’état d’urgence », selon un communiqué du chef du gouvernement.

Le communiqué précise que les supporters de football seront autorisés à retourner dans les stades conformément aux recommandations du Comité scientifique et technique, et compte tenu de l’amélioration de la situation épidémiologique dans ce pays d’Afrique du Nord.

Akhannouch a exhorté le président de la FRMF à déployer les mesures préventives nécessaires afin d’assurer un retour réussi dans les stades.

Cependant, aucun des clubs n’a mentionné les conditions d’entrée qui peuvent inclure le pass vaccinal, le masque et la distanciation sociale, bien qu’ils aient déjà mis les billets en vente.

Chakib Benmoussa, ministre marocain de l’Éducation, du Préscolaire et des Sports, a précédemment déclaré que « la réouverture des stades dépend de la réception du rappel du vaccin Covid-19 », qui devient une exigence sanitaire courante dans tous les secteurs au Maroc.

Contacté par nos confrères Hespress FR, le Dr Moncef Lyazghi, le chercheur en politiques sportives s’est réjoui de la décision de rouvrir les stades au grand public, mais émet des réserves quant aux conditions qui n’ont pas été mentionnées.
« Le Maroc a été l’un des seuls pays au monde à retarder le retour des supporters pour être sur de la sécurité de ses citoyens selon la situation épidémiologique. Avec la baisse conséquente des cas, il était évident que le retour des supporters devait se faire », a-t-il déclaré.
 
« La décision trouve son fondement, a-t-il enchainé, dans l’amélioration des indices relatifs à l’évolution de la pandémie au Maroc, faisant remarquer que le maintien des stades fermés pendant environ 2 ans reflète la détermination des autorités gouvernementales de parer toute éventuelle dégringolade, comme c’était le cas dans d’autres pays, notamment en Italie et en Espagne », a-t-il ajouté.
 
Selon l’expert, la décision d’imposer des conditions d’entrée, notamment pour les rencontres des clubs marocains « devrait se faire par le biais de la Fédération Royale Marocaine de Football et non par les équipes concernées ».
« Les conditions du retour des supporters devraient être claires pour toutes les compétitions confondues et tous les stades du Royaume afin de ne pas créer la confusion et dans le pire des scénarii, le chaos », estime le Dr Lyazghi.

Le Dr Lyazghi met notamment l’accent sur le pass vaccinal et plus précisément la troisième dose dont le pourcentage de vaccination reste toujours faible au Maroc et se demande comment les stades pourraient se remplir même avec une capacité de 50 %.
 
« Le problème qui se pose c’est aussi celui de la vaccination. Si une jauge de spectateurs est imposée, rien ne garantit qu’elle puisse atteindre son seuil, puisque la vaccination de la 3e dose est toujours à un pourcentage faible. Reste à savoir si les clubs vont fermer les yeux pour avoir le maximum de supporters », s’interroge-t-il.

In Fine, notre interlocuteur salue cette décision, notamment à l’approche d’un match décisif, celui de l’équipe nationale face à la République Démocratique du Congo, en marge des qualificatifs à la Coupe du monde 2022. Selon lui, les Lions de l’Atlas auront besoin de leurs fans pour leur donner une motivation supplémentaire.
« Il s’agit d’une excellente initiative dans la mesure où elle intervient quelques semaines avant le match décisif des Lions de l’Atlas contre la RD Congo, comptant pour le dernier tour qualificatif du Mondial-2022 de football au Qatar », a-t-il conclu.
Rappelant que le public est une composante essentielle du paysage footballistique et sportif national, il a noté que le Maroc est un creuset des sportifs et que le public marocain est assoiffé du spectacle et de retrouver sa place aux gradins.


LODJ avec Hespress
 

Samedi 26 Février 2022


Salma Labtar
Journaliste junior à lodj.ma, lauréate de l'ISIC En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 21 Mai 2022 - 20:33 Intelaka : Bilan et suivi

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | L'ODJ Podcasts | Revue de presse | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.