L'ODJ Média




Séisme au Maroc




A lire ou à écouter en podcast :


Par El Montacir Bensaid

Le séisme qui a frappé le Maroc dans la nuit du vendredi 8 septembre est le plus fort qu’ait connu notre pays.

Je pleure pour toutes les victimes et prie pour elles mais mon propos ici ne va se focaliser sur le séisme en tant que catastrophe naturelle ni sur les efforts du gouvernement et des secouristes pour venir en aide aux citoyens.

Je pleure et j’enrage de découvrir un autre séisme dont je soupçonnais l’ampleur sans la mesurer à sa juste valeur.
Le séisme social :

Des villages, à quelques kilomètres de villes riches et prospères aux équipements les plus sophistiqués, qui vivent comme au moyen âge.

Des oubliés, des maudits de la terre sans eau ni électricité.

Des hameaux enclavés sans voies de communication ni équipements de santé.

Des populations hagardes, dépenaillées, pauvres.

Si ce n’était les quelques mobiles que tenaient des villageois en main, et encore si le réseau fonctionne, nous sommes loin, loin, du vingt-unième siècle, de l’IA, de la robotique…

Nous sommes aux temps reculés du quatorzième et quinzième siècle.

Et ce qui fait pleurer mon cœur, c’est que certains villages sont à quelques kilomètres de villes modernes et prospères.

 

Imaginez Ouirgane à 80  km de Marrakech .

Marrakech avec ses belles avenues, ses discothèques, ses restaurants, ses malls.

Marrakech avec ses restaurants, ses casinos, la Mamounia, l’avenue M…

C’est fou !

Comment est-ce possible que nous ayons tant de disparités ?

Le séisme que connait mon cœur est beaucoup plus dévastateur que celui qui a laissé un décompte macabre de plus de 2000 morts parce qu’il secoue quotidiennement des centaines de milliers de marocains.

Des marocains gentils, pacifiques, résilients qui ne demandent qu’à vivre dans la dignité.

Allahou Akbar,Allahou Akbar

انا لله وانا اليه راجعون 

Rédigé par El Montacir Bensaid



Dimanche 10 Septembre 2023


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 22 Juillet 2024 - 09:38 Season Gender

Experts invités | Coup de cœur | Quartier libre | Replay vidéo & podcast outdoor | Chronique : À charge et à décharge



Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.

 



















Revue de presse