Menu

Synopsis : Le sang d’Anna

Un roman de fiction de El Montacir Bensaid disponible sur Edilivre




Le soulèvement est général, les guerriers des différentes ethnies maliennes se solidarisent pour mener la guerre contre l’occupant et les colons blancs qui les exploitent et appauvrissent leur pays.

Dans le lit de la rivière Kéniéba, au pied de la colline le surplombant, les Bambaras sous le commandement de Mangala, leur roi et de sa fille, la princesse Amma, poussés par la rage et le désespoir, partent à l’assaut de la mine de diamants de la Van Aecker Mining Inc, âprement défendue par des mercenaires sud-africains.

Les deux infirmières de la Croix Rouge Internationale, Anna et Victoria qui se trouvaient sur les lieux sont entrainées dans un affrontement sanglant, finissant par trouver refuge dans le bunker des Van Acker. Les légionnaires français supposés voler à leur secours et à celui des Van Aecker, père et fils, se transforment en tortionnaires, massacrant les Van Aecker et violant sauvagement les deux femmes, avant de disparaitre avec les neuf plus gros diamants qui leur ait jamais été donné d’admirer, laissant  pour mortes, Victoria et Anna.

Anna survécut à l’attaque et plongée dans le coma se réveille plusieurs semaines plus tard, après son rapatriement au Danemark, dans une unité spécialisée dans le traitement des victimes de sévices sexuels au Rigshospital de Copenhague où elle recevra la visite du frère jumeau de Victoria, Guillaume De Gand, désespéré par la perte de sa sœur et assoiffé de vengeance.

Guillaume tombera éperdument amoureux de la fragile Anna, enceinte de son violeur, qu’il épousera et qui mettra au monde une fille, Alexia.

Anna, triste, désabusée et lasse de cette vie, se suicidera à l’âge de 35 ans, laissant une jeune Alexia à peine adolescente et son père adoptif, Guillaume De Gand, anéanti de chagrin.

Guillaume et Alexia entameront une chasse à l’homme qui va durer presque 20ans, ne se basant que sur les indices laissés par bribes par Anna dans un petit carnet, retrouvé près de son lit de mort. Anna concluait ses notes par un cri d’outre-tombe :Rendez-moi justice !

Les 3 légionnaires assassins, voleurs et violeurs avaient tous le même tatouage sur le poignet droit : Un aigle tricéphale tenant dans ses serres une baïonnette avec gravée au-dessous un mot : « Les Ayguemortais »

L’intrigue débute en 1960 dans la région de Kéniéba, au Mali pour finir en 2002 à Ayguemortes-Les- Graves, une petite commune dans le département de la Gironde, en France, passant au préalable par le Danemark, le Luxembourg et les USA.

Les protagonistes sont d’un côté, Alexia Freja De Gand, notaire installée à Ayguemortes et son père Guillaume De Gand, richissime seigneur moderne du domaine de Château-carré dans les vignobles de Saint-Emilion et de l’autre, les trois légionnaires vieillissants, Karovalski, Flochon et Sauvage.

Les événements se déroulent à l’ombre de la saga familiale des De Gand avec ses joies et ses tristesses. Les rebondissements sont nombreux, souvent violents mais nous prouvent que tout est lié et que les drames provoqués ou subis ne sont, finalement, que l’aboutissement de manipulations sordides et inavouées.

La croisade du père et de la fille va durer des années sans jamais s’essouffler.

Le Sang d’Anna doit être vengé pour qu’elle puisse reposer en paix.
 
 
 



La rédaction


Rédigé par La rédaction le Mercredi 3 Mars 2021

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Avril 2021 - 13:27 Resort & Spa Zéphyr Mazagan les enseignements



 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté