Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search








The message




Par Othmane El Jadid

I'm dying of thirst in the middle of a lake With the water drops all fake 

Where my thirst is all my mistake 

And my emotions are in an outbreak 

I'm dying of thirst and none of the swimmers stopped to hand me a drop of water

In this world where everything is a buzz matter 

I rather die of thirst than take a sip out of the bloody water 

Where it's filled with blood from all the manslaughter 

Who am I fooling still writing about thirst while I'm way above wastewater 

Moved from packing Lunchable to fully comfortable

From dreams of getting hit by cupid 

To coming back to being stupid 

When all the tears are overlooked for the 20 minutes of success 

With the hashtag god bless

While I try to let go of my burden 

But behind the curtains, I'm still hurting 

I guess I was born to make mistakes 

I hoped life had multiple takes 

To go back in time and save dead dreams 

That was manslaughtered on the shore of the lake of thirst 

Metaphors crossing real life it seems 

But in this constructive life, I'm not the first

One of many and many in one 

Too many that I become none 

So tired while I had just begun 

Still so hung up on the comments 

That I forget they're all nonsense 

Acting like two legends can't coexist 

In the comparison, they insist 

When I pour my heart out they look at what I missed 

They have no idea how many times I woke up with murder on my mind 

And I'm the target if I wasn't so blind 

I didn't realize anything that cost you peace of mind is too expensive

I kept paying until I lost all my senses 

Where my mental health is a second-degree citizen

What a world we live in
 
But I got my success and I don't give a f***

Even if the world wanted me to be on 2m TV 

In the homicide section but I got on the section called ME 

You may think I'm doing art 

But all I'm doing is clearing my mind 

Since I was a little kid staring out my blinds

Till I got away from my mom's leash 

And I become like a stray dog under the heat

A dog that never read the classics 

But heard Brenda's story

And realized the baby was never alive 

Died in the sewers and never got a chance to survive 

The message is clear Brenda got a baby 

Two cameras and a mic and 10 million views and an old lady

The recipe for a society that went crazy 

Crazy enough to teach me I got to make a move and I got to do this now 

Before they shoot me down 

And I drown in the lake of thirst 

To realize the blood was always mine 

When I died as a king with no crown

Never realized I was this cursed 

And the shot that killed me was mine 

And still, be forever alive

Because my words are timeless and they'll always thrive

every word is so fire like I'm rubbing two sticks 

Coming from a hot head stubborn as a brick 

Even when I die my words will stick to your mind 

Even when the meaning is hard to find 

These lines I'm writing are gospel 

For souls that are hostile 

When life gives us a way into heaven 

We dig 6 feet deep because we know our sins are unforgiven 

No praying for me can do any good 

Because god's blessings don't reach the hood 

My mother's prayers went into the governer's pocket 

But I hustled in to take my money back when they screamed lock it 

Still hustling and fighting

Them

Him

Her 

Or even it

But most importantly fighting my demons until they quit

This is too long for a poem 

That's why I never rhyme because if I do your favorite poet will start claiming I know him 

I'm still no role model

My spirits are still trapped in a bottle 

Maybe one day when the sun hits right 

I will rise from the dead so bright

Because always expect me to comeback 

Like Jesus who came in the pitch black

I'll always be back ... always

Rédigé Par Othmane El Jadid sur Morccan Writers

Le message

Je meurs de soif au milieu d'un lac Avec les gouttes d'eau toutes fausses 

Où ma soif est mon erreur 

Et mes émotions sont en pleine explosion 

Je meurs de soif et aucun des nageurs ne s'est arrêté pour me donner une goutte d'eau.

Dans ce monde où tout est une question de buzz 

Je préfère mourir de soif que de prendre une gorgée de cette eau sanglante. 

Où elle est remplie du sang de tous les homicides involontaires. 

Qui suis-je pour écrire sur la soif alors que je suis bien au-dessus des eaux usées ? 

Je suis passé de l'emballage d'un Lunchable à un confort total.

Du rêve de me faire frapper par Cupidon 

Pour revenir à la stupidité 

Quand toutes les larmes sont oubliées pour les 20 minutes de succès 

Avec le hashtag god bless

Alors que j'essaie de me débarrasser de mon fardeau 

Mais derrière les rideaux, j'ai toujours mal. 

Je suppose que je suis né pour faire des erreurs 

J'espérais que la vie avait plusieurs prises 

Pour remonter le temps et sauver les rêves morts 

Qui ont été massacrés sur la rive du lac de la soif. 

Des métaphores traversant la vraie vie, il semble 

Mais dans cette vie constructive, je ne suis pas le premier

Un parmi tant d'autres et beaucoup en un 

Trop nombreux pour que je n'en devienne aucun 

Si fatigué alors que je venais juste de commencer 

Encore tellement accroché aux commentaires 

Que j'oublie qu'ils sont tous absurdes 

Agissant comme si deux légendes ne pouvaient pas coexister. 

Dans la comparaison, ils insistent 

Quand je m'épanche, ils regardent ce que j'ai manqué 

Ils n'ont aucune idée du nombre de fois où je me suis réveillé avec un meurtre en tête. 

Et je suis la cible si je n'étais pas si aveugle. 

Je n'ai pas réalisé que tout ce qui vous coûte la paix de l'esprit est trop cher.

J'ai continué à payer jusqu'à ce que je perde tous mes sens 

Où ma santé mentale est un citoyen de second degré.

Quel monde dans lequel nous vivons
 
Mais j'ai eu mon succès et je m'en fous.

Même si le monde voulait que je passe sur 2m TV 

Dans la section des homicides, mais je suis dans la section appelée "Moi". 

Vous pouvez penser que je fais de l'art 

Mais tout ce que je fais, c'est me vider l'esprit. 

Depuis que je suis petit et que je regarde par la fenêtre.

Jusqu'à ce que je m'échappe de la laisse de ma mère 

Et je suis devenu comme un chien errant sous la chaleur

Un chien qui n'a jamais lu les classiques 

Mais qui a entendu l'histoire de Brenda

Et réalisé que le bébé n'a jamais été vivant 

Il est mort dans les égouts et n'a jamais eu la chance de survivre. 

Le message est clair Brenda a un bébé 

Deux caméras, un micro, 10 millions de vues et une vieille dame.

La recette d'une société qui est devenue folle 

Assez folle pour m'apprendre qu'il faut que je fasse un geste et que je le fasse maintenant 

Avant qu'ils ne me descendent 

Et que je me noie dans le lac de la soif 

Pour réaliser que le sang a toujours été le mien 

Quand je suis mort comme un roi sans couronne

Je n'ai jamais réalisé que j'étais si maudit 

Et que le coup qui m'a tué était le mien 

Et pourtant, je serai toujours vivant

Parce que mes mots sont intemporels et qu'ils prospéreront toujours.

Chaque mot est un feu comme si je frottais deux bâtons. 

Venant d'une tête brûlée, têtue comme une brique. 

Même quand je mourrai, mes mots resteront dans votre esprit. 

Même si le sens est difficile à trouver 

Ces lignes que j'écris sont de l'évangile 

Pour les âmes qui sont hostiles 

Quand la vie nous donne un chemin vers le paradis 

Nous creusons six pieds de profondeur parce que nous savons que nos péchés ne sont pas pardonnés. 

Prier pour moi ne sert à rien 

Parce que les bénédictions de Dieu n'atteignent pas la capuche. 

Les prières de ma mère sont allées dans la poche du gouverneur. 

Mais je me suis précipité pour reprendre mon argent quand ils ont crié "verrouillez-la". 

Je me bats toujours

Eux

Lui

Elle 

Ou même elle

Mais surtout, je me bats contre mes démons jusqu'à ce qu'ils abandonnent.

C'est trop long pour un poème 

C'est pourquoi je ne fais jamais de rimes, car si j'en fais, ton poète préféré prétendra que je le connais. 

Je ne suis toujours pas un modèle

Mes esprits sont toujours piégés dans une bouteille. 

Peut-être qu'un jour, quand le soleil sera là 

Je me relèverai d'entre les morts si brillamment

Parce que vous vous attendez toujours à ce que je revienne 

Comme Jésus qui est venu dans le noir complet

Je reviendrai toujours... toujours...


Traduit par la rédaction de L'ODJ /Salma Chaoui



Lundi 9 Mai 2022


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Juin 2022 - 13:01 Le "Nouveau monde"

Samedi 18 Juin 2022 - 01:13 I am her

Coup de cœur | Chroniqueurs invités



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.