Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search




Un challenge politique, séduire les 7000 médecins marocains exerçant à l’étranger




​Par Dr Anwar CHERKAOUI

En cette période de Covid-19, où le personnel de santé est précieusement sollicité, intéresser les 7000 médecins exerçant en France et en Allemagne, pour rentrer au bercail, est un challenge pour le prochain gouvernement
 
Outre les 25 579 médecins que compte le Maroc, tous secteurs confondus, universitaire, publique, militaire, liberal, autres départements, et qui ne couvrent pas les besoins du pays, selon les normes de l'OMS, 7000 médecins ont préféré exercer à l’étranger, en France en particulier, mais phénomène récent, également en Allemagne.
C’est ce qu’a révélé à lodj, Dr Rajae AGHZADI, chirurgienne, membre de la commission spéciale du nouveau modèle de développement ( NMD), présidé par Chakib BNEMOUSSA et qui compte 34 autres membres.
 
C’est un constat très alarmant, d’autant plus que plusieurs études, faites ou validées par le Ministère de la santé, certifie que le Royaume a besoin de 97 000 cadres de santé, pour combler le déficit en ressources humaines ( médecins, infirmiers, pharmaciens, techniciens de santé….), dans les hôpitaux provinciaux et régionaux, les dispensaires et les centres de santé, aussi bien dans le milieu urbain que rural.
 
Il est à remarquer que les 7000 médecins expatriés représentent 30% du nombre des lauréats des facultés de médecine et de pharmacie du Maroc. Cela veut dire que de hauts cadres de santé formés dans les facultés et les hôpitaux publics, grâce à l’argent du contribuable marocain, mettent le cap sur des pays occidentaux, et partent offrir leurs compétences pour des populations, autres que leurs concitoyens.
 
Il vont exercer leur art dans des pays, qui n’ont déboursé aucun denier pour leur formation.
 
7000 médecins formés dans les facultés de médecine publiques marocaines, sont offerts gratuitement à des pays occidentaux, qui vont leur étaler le tapis rouge et les payer royalement pour les fidéliser et oublier leur pays d’origine. Et parmi ses médecins, il y a des chercheurs, dont les travaux sont publiés dans des revues scientifiques prestigieuses
 
La situation est vraiment très alarmante lorsque l'on sait que le chiffre de médecins qui s'expatrient chaque année avoisine les 600 médecins.
 
Le gouvernement à venir, qui sortira de la majorité des élections de septembre 2021, les instances médicales au Maroc, la société civile doivent se mobiliser pour arrêter cette hémorragie. Comment garder chez nous, cette denrée rare, très utile pour la santé physique et mentale de toute la population du Royaume, particulièrement en ces périodes graves dominés par la pandémie Covid-19
 
Un autre constat, c'est qu'un grand nombre de ces médecins qui sont partis à l’étranger, ne l’ont pas fait uniquement par l’appât du gain, mais en premier lieu, ils déclarent l’avoir fait parce qu’ils n’ont pas trouvé dans les hôpitaux public marocains, l’environnement professionnel adéquat pour encercler leur art. Donc un travail structurel de mise à niveau du secteur de la santé est une priorité nationale





Mardi 10 Août 2021

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 7 Août 2022 - 19:39 Succès inconsistant d’Israël à Gaza

Samedi 23 Juillet 2022 - 16:33 Déni de réalité

Billet



Magazine créé avec Madmagz.