L'ODJ Média




Un couronnement pour l’histoire…


Aujourd’hui, le Roi Charle III d’Angleterre, dit « Charles le Téméraire », sera couronné, à 73 ans révolus, en l’église de Westminster à Londres. Des milliards de terriens suivront l’événement en mondovision, comme ce fut le cas de chère et défunte maman Elizabeth II, il y’a soixante-dix ans, alors que la télévision venait de faire ces premiers pas dans ce bas monde. J’ai toujours de la fascination pour ce peuple anglais, si peu nombreux et habitant une terre hostile et souvent brumeuse, arriver à coloniser la moitié de la terre avec si peu d’armées. Mais ce qui est encore plus extraordinaire, c’est arriver à fédérer autour de soi les anciennes colonies et à réussir l’intégration de leurs enfants dans la société anglaise.



Écouter le podcast de cet article :


Par Rachid Boufous

Le Commonwealth reste à ce jour une très belle fédération d’états sous l’égide de leur ancien colonisateur, sans peurs et sans reproches. Ce que n’a malheureusement pas réussi à faire la France avec ses anciennes possessions et protectorats africains. 

Mais revenons à l’Angleterre. Ce pays possède la seconde monarchie ininterrompue la plus ancienne au monde après celle du Maroc. 

Oui, notre pays possède le système monarchique le plus ancien et surtout ininterrompu depuis l’an 789 de notre ère, même si l’apparition des dynasties régnantes date de l’époque de Jules César en 50 avant notre ère avec le Roi Juba I et son fils le Roi Juba II. 

La monarchie anglaise a connu moult soubresauts à travers son histoire, comme la nôtre d’ailleurs. Mais c’est le seul système de gouvernance trouvé par les anglais, les écossais, les irlandais pour s’unir et constituer une nation, comme nous d’ailleurs…

A mon sens la monarchie reste le meilleur système politique possible, surtout quand la nation est composée d’un arc-en-ciel d’ethnies, de religions, de cultures et de civilisations. Le fait d’avoir une seule personne à la tête de l’état, non élu, qui puisse être l’arbitre des conflits partisans et des gestations sociestales est un grand atout en soi. 

Les humains n’étant pas souvent d’accord entre eux, ils ont essayé tous les régimes politiques possibles et imaginables pour essayer de coexister, mais la monarchie reste le seul système politique stable et qui assure une pérennité à cette coexistence. L’histoire nous renseigne sur les guerres civiles, les régicides ou les révolutions nées dans des monarchies fragiles. 

La France encore une fois en est le parfait exemple. Même si les français, une fois leur roi Louis XVI, guillotiné, n’ont eu de cesse de porter au pouvoir des militaires comme les Napoleon, ou des présidents de la républiques, qui se sont vite comportés ou même couronnés comme empereurs ou monarques. D’ailleurs la constitution de la Veme république, voulue par Charles De Gaulles en 1958 fait du président français un quasi monarque, non couronné. 

On l’a d’ailleurs vu dernièrement avec le « Roi Macron II », qui, malgré la volonté populaire ou politique, passe outre, en utilisant l’article 49.3 de cette meme constitution pour faire adopter sa loi sur les retraites, sans recourir au vote démocratique des élus du peuple français... 

Actuellement les régimes les plus stables politiquement restent les monarchies. Mais revenons une fois encore à la perfide Albion, comme aiment à la nommer les jaloux de par le monde.

L’Angleterre reste un pays mystérieux. Les anglais ont donné à l’humanité Richard Coeur-de-Lion, Thomas More, Shakespeare, Arthur Conan Doyle, Oscar Wilde et Winston Churchill mais aussi la conduite à gauche et le volant à droite, le Pudding, les Beatles, Charlie Chaplin, Hitchcock, Oxford, Agatha Christie, Robin des Bois, Scherlock Holmes, Alan Turing, Howard Carter, le football, le tennis, le rugby, les Rolling Stone, Fredy Mercury, Sting, Elton John, le tea-time, le whisky, le gin et le Bloody Mary…

La révolution industrielle qui va conduire à l’essor du monde a aussi vu le jour en Angleterre. Mais le plus grand leg des anglais restera à jamais est leur langue, devenue avec le temps, l’Espéranto international qu’on se doit de maîtriser si on veut communiquer avec nos semblables terriens, issus de toutes les contrées à travers le globe. C’est cela la vraie puissance anglaise. Et c’est pour cela que le globe reste émerveillé devant cette monarchie anglaise. 

Mais cette monarchie fut aussi une affaire de cul : pour l’amour d’une femme, Anne Boleyn, le roi Henri VIII Tudor abandonna l’église romaine, créa sa propre religion, l’anglicanisme et signa ainsi un grand schisme dans la chrétienté. Il donna naissance à une très grande reine Elizabeth 1ere, qu’on surnomma la reine vierge, qui eut pourtant beaucoup d’amants mais pas de descendance. 

Un autre roi, Charles II, en épousant une princesse portugaise Catherine de Bragace eut pour dot Tanger au Maroc qui fut avalisé durant 23 ans de de 1660 à 1684. À part le Castle York et la muraille de la medina, il ne reste plus rien de cette présence anglaise à Tanger, qui sera entièrement détruite par les anglais avant leur départ précipité suite aux attaques d’un marocain méconnu Khadir Ghailane, le terrible Gayland, dont le seul nom suffisait à faire peur aux petites filles dans les comptines anglaises du 17eme siècle…

Pour l’amour d’une femme, Wallis Simpson, doublement divorcée, roturière et américaine, le Roi Edouard VIII abdiqua au profit de son frère, George VI, bègue mais courageux.

Celui-ici donna naissance à très grande reine, Elisabeth II, qui régna durant 70 ans. Son fils, le prince Charles, pas encore téméraire, vu le temps qu’il dût attendre pour succéder à sa maman sur le trône, qui, pour l’amour d’une femme, divorcée, Camilla Parker Bowles, divorça de la princesse Diana. Celle-ci par dépit, se jeta dans les bras de plusieurs amants, avant de finir accidentellement sa vie aux bras d’un ultime hidalgo, arabe de surcroît, dans un accident étrange, un soir de grande vitesse, sous le pont de l’Alma à Paris…


 

Le jeune fils de celle-ci, Harry, quittera les oripeaux de la gloire et de la monarchie pour une femme, Meghan Markle, actrice noire américaine. Camilla deviendra aujourd’hui reine d’Angleterre, à la place de Diana…

L’actuelle dynastie des Windsor fut longtemps allemande Saxe-Cobourg-Gotha, mais elle changea de nom à l’avènement de la première guerre mondiale. Il faut dire que la reine Victoria était la grand-mère d’une dizaines de rois et d’empereurs européens au 19eme siècles.

Mais ses petits-fils notamment le tsar Nicolas II de Russie, l’empereur Guillaume II d’Allemagne et le roi George V d’Angleterre, finirent par se faire la guerre sauvagement et les deux premiers finirent par en perdre leurs couronnes et Nicky le russe, en perdit la vie aussi…

La monarchie anglaise actuelle participe fortement au folklore anglais, mais coûte de plus en plus cher. Les « spécialistes » ont beau crier que « la monarchie britannique est une tapisserie mitée et médiatisée à outrance », les anglais, eux, y sont fortement attachés, car c’est le lien qui les unit depuis mille ans. 

Vive le Roi Charles III, souverain d’Angleterre, d’Ecosse et d’Irlande…Et que vivent les monarchies sous tous les cieux de la terre !

Rédigé par Rachid Boufous



Lundi 8 Mai 2023


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Mai 2024 - 02:44 Tribune

Jeudi 23 Mai 2024 - 10:18 L'Écho des Sept Décennies

Experts invités | Coup de cœur | Quartier libre | Replay vidéo & podcast outdoor



Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.

 


















Revue de presse