Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search









Une maquilleuse ukrainienne fuit la guerre dans son pays et réalise son rêve à Cannes


Son histoire est digne d'un film hollywoodien !



Lorsqu'elle a fui sa ville natale le matin de l'invasion russe, la maquilleuse ukrainienne Aliona Antonova était loin de se douter qu'elle se retrouverait bientôt parmi les stars du plus grand festival de cinéma du monde.

Le parcours d'Aliona Antonova vers le festival de Cannes a commencé à l'aube du 24 février, lorsque les premières bombes ont explosé à Odessa, pas très loin de son salon de beauté et de son école de maquillage.

Aujourd'hui, cette mère célibataire de 31 ans se retrouve à maquiller les invités qui se rendent sur le fameux tapis rouge du festival.
"Je crois en mon destin", explique-t-elle à l'AFP.
"Quand j'ai décidé de venir ici, je ne savais pas : est-ce que j'aurais des clients ici ou des étudiants ? Mais je savais simplement que je devais venir ici", ajoute-t-elle.

"J’étais en état de choc"

L'histoire d'Antonova a commencé ce matin effrayant, il y a trois mois.
"Un jour avant le début de la guerre, je me disputais avec mon oncle parce qu'il me disait que la guerre allait bientôt commencer. Je ne le croyais pas, mais je suis allée me coucher et j'ai ressenti quelque chose d'inhabituel - c'était la peur", raconte-t-elle.

Le lendemain matin, à 6 heures, son frère l'a réveillée pour lui annoncer la nouvelle et lui dire de se préparer à fuir le pays.
"J'ai appelé un taxi pour aller voir mon salon et j'ai entendu une bombe, j'étais en état de choc", a-t-elle raconté.

Bien qu'elle ait détesté quitter sa maison, ses employés et sa ville bien-aimée, sa fuite rapide vers la Moldavie s'est avérée être une sage décision car des files d'attente massives sont apparues rapidement à la frontière.

Par chance, son fils Micha, âgé de quatre ans, se trouvait déjà avec ses parents dans la capitale moldave, Chisinau, pour une fête de famille.

Exploitant le pouvoir de ses 72 000 followers Instagram, elle a rapidement décroché du travail dans les pays d'Europe occidentale qui avaient ouvert leurs frontières aux Ukrainiens, faisant des relookings et des tutoriels dans des villes comme Bruxelles et Berlin.

Même de retour à Odessa, elle avait jeté son dévolu sur Cannes un jour, car "toutes les stars sont habituellement en Amérique, mais c'est très loin - c'est l'endroit le plus proche où il y a autant de stars".

Elle a contacté des salons de beauté locaux et le premier auquel elle a écrit lui a proposé de travailler comme pigiste pendant le festival.
"J'étais sous le choc car c'était très facile", dit-elle. "Je n'arrivais pas à croire que c'était vrai".

Depuis qu'elle s'est installée, elle fait un business soutenu, avec les protagonistes du documentaire Netflix "The Tinder Swindler" parmi ses clients cannois préférés. "Ils étaient si amusants !"

Quel courage !

Sur la Croisette, la célèbre promenade du bord de mer de Cannes, elle a déjà repéré Julia Roberts et Anne Hathaway, ainsi que le mannequin et actrice brésilienne Adriana Lima.

Antonova ne dit pas qu'elle est ukrainienne car elle ne veut pas que les gens aient pitié d'elle, à moins qu'ils ne le demandent.
"Tous les gens qui savent que je viens d'Ukraine me soutiennent. Ils demandent toujours : "Comment allez-vous ? Comment va votre famille ? C'est très gentil", dit-elle.

En facturant jusqu'à 300 euros (320 dollars) par personne pour un maquillage de soirée et en cherchant des investisseurs pour sa propre ligne de produits cosmétiques, elle espère bientôt pouvoir faire venir Micha et sa mère à Cannes pour la rejoindre.


Quant à ce que l'avenir lui réserve, Antonova retient ses larmes, admettant qu’elle est parfois anxieuse.
"Je pense que le monde entier est surpris par le courage de notre peuple", a-t-elle déclaré.
"J'espère que la guerre se terminera très bientôt. Mais de toute façon, lorsque la guerre sera terminée, il sera très difficile pour notre peuple de tout reconstruire. Personne ne sait ce qui se passera demain, j'essaie de rester optimiste", dit-elle.

L'odj avec BFMTV
Jeudi 26 Mai 2022


Astuce & Insolite | Brèves Lifestyle



Magazine créé avec Madmagz.






Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html



Émission BUZZ'UP
Sur cette Web TV, on débat un peu plus













Partager ce site