Menu
lodj lodj
séprateur .png

lodj

Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search




Covid-19 :L’essentiel des restrictions levées en Angleterre  21/01/2022

À partir de jeudi 27 janvier, le port du masque ne sera plus légalement obligatoire, le télétravail ne sera plus recommandé officiellement et un "passe sanitaire" ne sera plus imposé pour l’accès aux boîtes de nuit et certains grands rassemblements, a annoncé le dirigeant conservateur au Parlement.

« Alors que le Covid devient endémique, nous devons remplacer les obligations légales par des conseils et recommandations », a plaidé Boris Johnson. Il a par ailleurs indiqué qu’il ne comptait pas prolonger les régulations imposant l’isolement pour les cas positifs au Covid-19 à leur expiration le 24 mars. Cette date pourrait même être avancée. « Nous n’obligeons pas légalement les gens à s’isoler s’ils ont la grippe », a-t-il expliqué.
L'ODJ avec Ouest France 




Magazine créé avec Madmagz.






Exécution du Budget: Accroissement de 59,1 % des émissions de la compensation à fin avril

A fin avril 2022, les chiffres de la Trésorerie Générale du Royaume (TGR) contenus dans son tout dernier bulletin de statistiques afférentes aux finances publiques traitent d'un certain nombre d'indicateurs à même de renseigner sur l’exécution du Budget.

Grosso modo, l'on retiendra, au niveau des recettes brutes, une augmentation de 19,4 %, provenant de la hausse des recettes douanières nettes de 19,1 % dont les droits de douane (+15 %) et la TVA à l’importation (+28,9 %) , de la hausse de la TIC sur les tabacs manufacturés (+14,4 %) et des autres TIC (+18,3 %) ainsi que de la hausse de 24,5 % des recettes nettes de la fiscalité domestique.

Au niveau des dépenses, la TGR fait état d'une augmentation des dépenses ordinaires de 10,4 % provenant de : 

- La hausse de 6,9 % des dépenses de biens et services, due à l’augmentation de 5 % des dépenses de personnel et de 10,7 % des autres dépenses de biens et services ;
- La diminution de 4,6 % des charges en intérêts de la dette ;
- L’accroissement de 59,1 % des émissions de la compensation ;
- L’augmentation de 45,5 % des remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux. 

Le tout fait dire à la TGR que sur la base ces recettes encaissées et dépenses émises, la situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 10,3 MMDH contre un déficit situé à 22,8 MMDH une année plus tôt .