L'ODJ Média


La Tour Mohammed VI prépare à son inauguration  17/04/2024

La Tour Mohammed VI, culminant à 250 mètres de hauteur avec ses 55 étages, s’apprête à devenir le gratte-ciel le plus imposant du Maroc et du continent africain.

Érigée dans la commune de Salé, à proximité de Rabat, la capitale, cette tour monumentale incarne l’ambition et le dynamisme du Maroc. Ce projet titanesque, lancé en 2018, a nécessité six années de travaux intensifs et un investissement total de 596 millions de dollars.

Conçue par les architectes de renom Rafael de la Hoz et Hakim Benjelloun, cette Tour se distingue par son design innovant et son engagement en faveur de l’environnement, ce qui lui a valu les prestigieuses certifications LEED Gold et HQE.

Bien plus qu’un simple gratte-ciel, la Tour Mohammed VI est un complexe multifonctionnel. Elle abrite un hôtel de luxe offrant des vues panoramiques sur la ville et le fleuve Bouregreg, des bureaux pour des entreprises nationales et internationales, des appartements haut de gamme et une terrasse d’observation accessible au public, offrant un panorama exceptionnel sur la région.

Sa construction a permis de créer des milliers d’emplois et contribuera à dynamiser l’économie locale en attirant des investissements étrangers et en favorisant le développement du tourisme.

Après des années de travail acharné, l’achèvement de la Tour Mohammed VI est imminent. Son inauguration, prévue pour cette année, marquera un nouveau jalon dans l’Histoire du Maroc, consacrant ainsi la place du pays en tant qu’acteur majeur sur la scène continentale et internationale.

En résumé, la Tour Mohammed VI est bien plus qu’un simple bâtiment ; elle incarne l’ambition, le dynamisme et le savoir-faire du Maroc, symbolisant sa volonté de se hisser parmi les nations les plus développées et modernes du monde.

Nouveau commentaire :



A mag created with Madmagz.







Transport : 2030, on se mobilise

Le ministre du Transport et de la Logistique, Mohamed Abdeljalil, a réuni, ce vendredi à Rabat, les patrons de Royal Air Maroc, Abdelhamid Addou, de l'Office National des Chemins de Fer, Mohamed Rabie Khlie, et de l’Office national des aéroports, Habiba Laklalech. Cette rencontre était l'occasion de se pencher sur "les touches finales" à apporter au dossier de candidature pour le Mondial 2030 en termes de transport et de mobilité, a indiqué Abdeljalil, affirmant que "le Maroc est bien évidemment engagé à réaliser tous les investissements nécessaires pour que les services de transport soient à la hauteur des attentes".