Menu
lodj lodj
séprateur .png

lodj

Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search




Le Maroc poursuit ses efforts pour la décarbonation de son industrie et l’utilisation de l’hydrogène vert  17/05/2022

Le Maroc poursuit sa lancée dans la décarbonation de son industrie et dans sa transition énergétique. À ce titre, une convention conjointe a été signée entre le ministre de l’industrie, Ryad Mezzour, et l’ONUDI (l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel), à travers son directeur général Gerd Muller, portant sur le développement de partenariats Maroc-ONUDI dans les domaines de la décarbonation de l’industrie et de la promotion de l’économie circulaire pour renforcer la compétitivité de la plateforme industrielle du Maroc. Un partenariat qui vient en soutien du Maroc dans ses engagements à faire face aux changements climatiques, en prévoyant l’abandon progressif des gaz de type hydrofluorocarbones (HFC), dans le secteur industriel, conformément à l’accord de Kigali.

Lire plus sur lavieeco.com



Magazine créé avec Madmagz.






« Awrach » avance bien selon le gouvernement

Les bénéficiaires du programme Awrach sont à ce jour 250.000 personnes, durant la période d’exécution 2022-2023.

Plus de 30.000 bénéficiaires ont reçu effectivement leurs salaires dans le cadre de ce programme, a indiqué, vendredi 24 juin, le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite Entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri.
Le ministre a dévoilé un taux de participation des femmes avoisinant 40% des bénéficiaires, ainsi qu’un déploiement du programme sur tout le pays.

 
Les associations formées aux process Awrach sont près de 1.800, a fait savoir le ministre.
« Nous nous réjouissons de l’avancement de ce programme qui constitue un bel exemple de réussite »
 
 
Il a précisé que la gouvernance du programme et son suivi optimal constituent la principale raison pour atteindre les objectifs soulignés.
 
De son côté, le Directeur général de l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC), Mohamed Achiq a dévoilé un bilan « très positif » et « rassurant », jusqu’à présent, du programme Awrach au niveau de l’ensemble de ses composantes.
 
L’idée de cette réunion est de mettre en exergue les difficultés dont les composante ont dû faire face dans ce sillage, pour une continuité de la mise en application optimale de ce dispositif aussi bien pour l’année prochaine de son déploiement, a-t-il noté.
 
Elle s’est caractérisée par des présentations faites sous la férule des responsables régionaux, chacun selon ses missions et compétences dans le programme, sur l’état d’avancement de la mise en œuvre du programme, tout en mettant l’accent sur les possibles obstacles qui pourraient  irriter la mise en œuvre de ce programme dans le respect des principes de gouvernance, d’efficacité et d’efficience au niveau des différentes régions du Royaume.
 

MAP