L'ODJ Média


Le Maroc se prépare à affronter une vague de chaleur intense après plusieurs jours de températures modérées.  02/07/2024

 La Direction de la météorologie nationale (DMN) annonce une augmentation progressive des températures, marquant le début d’une canicule qui pourrait atteindre des records historiques.

Dès demain, la chaleur commencera à augmenter dans le sud-est du pays et les provinces du sud, s’étendant également aux plaines intérieures. Des rafales de vent modérées sont attendues dans les provinces du sud et sur les côtes centrales. Les températures minimales varieront de 20 à 27 degrés dans le sud-est et l’est, et de 13 à 15 degrés dans les montagnes de l’Atlas et du Rif.

La semaine à venir sera marquée par une hausse continue des températures, affectant particulièrement les plaines intérieures, l’est, le sud-est et les provinces du sud. Cette canicule pourrait avoir des conséquences significatives sur la santé publique, l’agriculture et les ressources en eau. Les spécialistes recommandent de prendre des précautions : s’hydrater régulièrement, éviter les efforts physiques durant les heures les plus chaudes et protéger les personnes vulnérables.

Ainsi, le Maroc doit se préparer à une canicule intense. La vigilance et la prudence sont essentielles pour traverser cette période difficile en toute sécurité. Les autorités et les citoyens doivent collaborer pour minimiser les impacts de cette vague de chaleur sur la santé publique et l’environnement.

Nouveau commentaire :



A mag created with Madmagz.







Harhoura: des tarifs de stationnements mythiques

Les tarifs de stationnement dans la commune de Harhoura suscitent une polémique auprès des citoyens.

La commune de Harhoura se trouve au centre d'une polémique après avoir imposé des tarifs de stationnement jugés « imaginaires » par les citoyens. Les nouveaux tarifs varient entre 5 dirhams pour moins d’une heure et 23 dirhams pour 24 heures, avec un supplément de 1 dirham par heure supplémentaire. Cette mesure a suscité une vague d’indignation parmi les résidents et les acteurs locaux, qui dénoncent des prix excessifs et non justifiés.

En réponse, des appels à une session extraordinaire du conseil communal se multiplient pour discuter de la possibilité de rendre le stationnement gratuit. L’opposition locale, représentée par Abderrahim Beladoul, critique vivement cette décision, soulignant l'absence de consultation préalable et l'impact négatif sur le quotidien des habitants.

Harhoura, stationnement, tarifs, parking, citoyens, gratuité, opposition, conseil communal, décision, colère