Menu
lodj lodj
séprateur .png

lodj

Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search




Le programme "Awrach" a atteint sa phase opérationnelle initiale  21/01/2022

Le ministre de l'intégration économique, de la petite entreprise, de l'emploi et des compétences, Younes Sekkouri, a annoncé que le programme "Awrach" a atteint sa phase opérationnelle initiale.
Le 19 janvier, Sekkouri a présidé la première réunion du comité de pilotage "Awrach". Au cours de la réunion, Sekkouri a souligné que la mise en œuvre du programme a effectivement commencé. Il a noté que divers accords et guides des comités régionaux et provinciaux seront signés avec les conseils municipaux.
Le comité "Awrach" a signé une convention avec le ministère de l'économie et des finances, responsable du budget de l'Etat, la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et l'Agence nationale pour la promotion de l'emploi et des compétences (ANAPEC).



Magazine créé avec Madmagz.






Exécution du Budget: Accroissement de 59,1 % des émissions de la compensation à fin avril

A fin avril 2022, les chiffres de la Trésorerie Générale du Royaume (TGR) contenus dans son tout dernier bulletin de statistiques afférentes aux finances publiques traitent d'un certain nombre d'indicateurs à même de renseigner sur l’exécution du Budget.

Grosso modo, l'on retiendra, au niveau des recettes brutes, une augmentation de 19,4 %, provenant de la hausse des recettes douanières nettes de 19,1 % dont les droits de douane (+15 %) et la TVA à l’importation (+28,9 %) , de la hausse de la TIC sur les tabacs manufacturés (+14,4 %) et des autres TIC (+18,3 %) ainsi que de la hausse de 24,5 % des recettes nettes de la fiscalité domestique.

Au niveau des dépenses, la TGR fait état d'une augmentation des dépenses ordinaires de 10,4 % provenant de : 

- La hausse de 6,9 % des dépenses de biens et services, due à l’augmentation de 5 % des dépenses de personnel et de 10,7 % des autres dépenses de biens et services ;
- La diminution de 4,6 % des charges en intérêts de la dette ;
- L’accroissement de 59,1 % des émissions de la compensation ;
- L’augmentation de 45,5 % des remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux. 

Le tout fait dire à la TGR que sur la base ces recettes encaissées et dépenses émises, la situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 10,3 MMDH contre un déficit situé à 22,8 MMDH une année plus tôt .