Menu

Afrique : Le taux d’accès à l’électricité passe à 54 %


Le taux d’accès à l’électricité en Afrique est passé de 42 % en 2015 à 54 % en 2019. Ces chiffres émanent de la BAD (Banque africaine de développement) qui, à travers un communiqué, daté du 23 mars 2021, affirme avoir financé des projets d’interconnexion entre ses pays membres africains (dits régionaux) et favorisé le recours aux énergies renouvelables.



A lire ou à écouter en podcast :

break_time500msafrique_1616611208.mp3 Afrique : Le taux d’accès à l’électricité passe à 54 %  (367.97 Ko)

Des efforts qui, toujours selon les chiffres de la B AD, ont permis de raccorder près de 20 millions d’Africains à l’électricité entre 2014 et 2018, soit plus du double de la hausse observée pour la période 2000-2013.
Le même communiqué ajoute, par ailleurs, qu’entre 2014 et 2020, la BAD a effectué des investissements importants dans les énergies renouvelables, notamment dans le parc éolien du Lac Turkana, au Kenya, le complexe solaire NOOR Ouarzazate au Maroc et le Programme solaire Burkina Faso 2025 dénommé « Yeleen ».
Et qu’à lui seul, le complexe solaire NOOR Ouarzazate, « un des plus grands parcs solaires au monde, construit avec le soutien de la Banque, permet de garantir l’approvisionnement en électricité à près de deux millions de Marocains, tout en évitant le rejet dans l’atmosphère d’environ un million de tonnes de gaz à effet de serre chaque année ». D’une capacité totale de 580 MW réparties sur quatre centrales solaires, le complexe est opérationnel depuis la fin 2018, précise-t-on de même source.
Noureddine BATIJE 






Noureddine Batije
Noureddine BATIJE est un journaliste spécialiste en investigation journalistique et traitement de... En savoir plus sur cet auteur
Mercredi 24 Mars 2021