Menu

Aïcha Ech-Chenna, la voix des femmes en détresse


Le sort des mères célibataires au Maroc a inspiré la militante Aïcha Ech-Chenna, pour fonder l’Association Solidarité Féminine (ASF) en 1985. Cette Organisation Non-Gouvernementale a commencé dans un sous-sol s’est étendue à trois centres au cours des 30 dernières années.



Née à Casablanca en 1941, Aïcha Chenna est une figure emblématique du militantisme marocain, pour les droits humains et les droits des femmes. Après ses études d’infirmière, elle travaille en tant qu’animatrice d’éducation sanitaire et sociale. C’est dans ce contexte qu’Aïcha Chenna découvre la réalité des femmes célibataires et des enfants nés hors mariage au Maroc. Grâce à son engagement, elle a remporté plusieurs prix, y compris le 'Prix des Droits de l’homme de la République Française' à Paris.

Le sort de ces femmes et la misère qu'elles endurent a inspiré la militante pour fonder l'Association Solidarité Féminine (ASF) en 1985. L’ASF est basée dans la ville de Casablanca, avec deux sites, l’un dans le quartier Palmier et l’autre à Ain Sebaa. L’association dispose de plusieurs employés et volontaires à plein temps qui supervisent les activités de l’organisation. Elle soutient environ 50 mères célibataires et leurs enfants chaque année.

L'association s'est confié plusieurs missions, telles, la promotion des droits des femmes et des enfants, la prévention de l'abandon des enfants nés hors de l'institution du mariage et de l'abandon des enfants par la réhabilitation socio-économique de la maman. 


Soutenir les mamans célibataires

L'Association Solidarité Féminine (ASF) vise à apporter un soutien aux mères célibataires en leur offrant la possibilité d’acquérir des compétences dans les domaines de la restauration, de la pâtisserie et du hammam. À ces endroits, les femmes peuvent recevoir le soutien émotionnel et physique dont elles ont besoin pour une réhabilitation socio-économique. En plus, l’organisation fournit des services de garderie d’enfants et fournit des travailleurs sociaux pour l’éducation des femmes.

L’ASF intervient donc à deux niveaux. En son sein, un programme global de trois ans est mis en place pour les mères célibataires comprenant des cours d’alphabétisation en arabe et en français, des cours de sensibilisation aux droits civiques et des formations professionnelles (de la restauration à la coiffure en passant par l’esthétique et la couture, activités génératrices de revenus pour l’association). A l’extérieur, l’association a programmé non seulement un accompagnement pour toutes les démarches administratives et l'insertion professionnelle, mais aussi pour tout accompagnement psychologique à travers le centre d’écoute pour les femmes en détresse. Les mères célibataires qui intègrent le programme de formations bénéficient du service de crèche leur permettant de jouir pleinement de leurs formations en journée pendant que leurs enfants sont pris en charge.

A travers son association, Aïcha Ech-Chenna continue à aider les mères célibataires et à sécuriser l'avenir de leurs enfants. Les formations qu'elles obtiennent leur permettent de subvenir à leur besoin et de survivre avec dignité. 

Visitez le site de l'ASF



Rokia Dhibat


Rédigé par Rokia Dhibat le Mardi 9 Mars 2021

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 13 Avril 2021 - 12:55 Reebok X Cardi B : la collab qui fait sens



 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté