Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search








Ali Kanane lance l’une des premières œuvres d’art digitales marocaines




L’artiste casablancais Ali Kanane a lancé sa première œuvre digitale en NFT (Non-Fungible Token, ou jeton non divisible), le nouveau standard d’authentification d’objets digitaux uniques basé sur la technologie Blockchain, représentant un jeton cryptographique non interchangeable, un standard similaire à celui utilisé pour les cryptomonnaies comme le Bitcoin.

Rendant hommage au célèbre acteur Anthomy Hopkins dans son rôle de Dr. Ford dans la série à succès Westworld, l’œuvre est l’une des toutes premières de son genre par un artiste marocain. Pour célébrer ce lancement, l’artiste a également mis en vente une série limitée a 40 exemplaires d’impressions fines de son œuvre, épuisées en seulement 72 heures, témoignant de l’engouement du public pour ce nouveau type d’art.

« Mon objectif à travers cette œuvre était tout d’abord de rendre hommage à Sir Hopkins, pour qui j’ai une immense admiration », a déclaré Ali Kanane. « L’idée m’est ensuite venue d’en faire un vrai objet de collection, à l’image des tableaux physiques. Pour cela, et vu mon background de concepteur de jeux vidéo, la technologie Blockchain et le standard NFT ont été des choix évidents. Au vu des retours du public, je pense que cette technologie ouvre de nouveaux horizons aux artistes en leur permettant d’atteindre rapidement et efficacement une audience mondiale et de transcender les frontières, particulièrement en ces temps de pandémie où  les expositions sont compliquées à monter.»

Dans un marché de l’art qui tourne au ralenti depuis l’annulation des expositions et des foires, les œuvres en NFT ont révolutionné le panorama artistique, propulsant sur la scène mondiale de nombreux nouveaux artistes jusqu’alors inconnus. En 2020, le marché de l’art en NFT a généré plus de 250 millions de dollars de transactions. Pour rappel, C’est dans l’univers des jeux vidéo que sont apparus, en 2017, les premiers NFT – achetables uniquement en crypto monnaie –, avant de gagner d’autres catégories de collections.

Ali Kanane est un designer et concept-artist casablancais qui a fait ses armes au lycée Jabir ibn Hayyan à Casablanca, pour ensuite rejoindre l’institut CEGEP de Matane, Quebec, avant de collaborer avec le célèbre éditeur de jeux vidéo Ubisoft, ou il a été notamment en charge du design de personnages et d’environnements pour des jeux comme Rayman ou Les Lapins Cretin. Après la fermeture des studios casablancais d’Ubisoft, Kanane s’envole pour l’Europe et passe près de 4 années entre Madrid, Berlin et Varsovie, où il collabore avec différentes marques comme Coca-cola, Puma ou Converse sur des projets touchant des domaines aussi variés que l’art urbain, ou le fashion street-wear. De retour à Casablanca en 2019, il y installe son nouvel atelier afin de travailler sur de nouveaux projets.

 

Communiqué officiel




Mardi 17 Août 2021

Rokia Dhibat
Jeune journaliste, lauréate de l'ISIC. En savoir plus sur cet auteur

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | Revue de presse | L'ODJ Podcasts | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.