Menu

Apport de l’imagerie médicale dans les blessures et traumatismes par balles

Par Dr Anwar CHERKAOUI


Aux USA, la vente libre d’armes à feu est autorisée dans plusieurs états. Les fusillades dans des écoles sont souvent rapportées par les chaînes de TV Américaines. Sous nos cieux, récemment Marrakech a été le théâtre d’un règlement de comptes par l’arme à feu.



Les traumatismes balistiques
 
Quelle est la place de l’imagerie médicale dans la prise en charge initiale diagnostique et thérapeutique  des traumatismes balistiques, principalement les plaies par balle ?. Plusieurs travaux scientifiques se sont intéressés à cette problématique chirurgicale, d’autant plus que les agressions et les crimes par armes à feu, se multiplient de plus en plus.Le point avec un médecin radiologue, Dr BOUMEHDI Bounhir
 
Une étude Française récente ayant porté sur 83 patients victimes d’une plaie par balle au cours d’émeutes a montré que tous les cas colligés des blessés, le pronostic vital n’était pas en jeu. Et toutes les victimes de tirs de balles ont été explorées par des radiographies standard et/ou une échographie et/ou un scanner (TDM).

L’étude a conclu que l’âge moyen des blessés était de 26 ans. Toutes les plaies étaient uniques. L’atteinte des membres étaient la plus fréquente dans 75,5 % des cas. Le tronc est touché  dans 19,5 %. Deux  plaies au niveau du rachis, deux à l’étage crânio-encéphaliques et une plaie au niveau du massif facial. Des radiographies standard ont objectivé 32 cas de fractures ouvertes dont 95 % se situaient au niveau des membres inférieurs. Vingt et un blessés par balles ont eu un TDM qui a permis d’objectiver la trajectoire de la balle et de faire un bilan lésionnel. La confrontation des données du Scanner à celles constatées pendant l’opération chirurgicale et durant la surveillance a montré que le scanner est très performant pour le diagnostic des épanchements pleuraux (masse liquidienne probablement du sang dans la plèvre, l’enveloppe qui couvre les poumons). De même pour les plaies vasculaires, thoraciques et des organes pleins ainsi que les lésions cérébrales et du massif facial. Cependant, l’imagerie médicale a une faible sensibilité pour le diagnostic des lésions d’organes creux (estomac, intestin, …..)
 
La balistique, une science multidisciplinaire
 
Elle ressort de cette étude, que le TDM est très utile dans la prise en charge initiale des blessés par balles stables.  Il permet d’objectiver la trajectoire de la balle et de faire un bilan lésionnel précis.Les radiographies standard sont incontournables pour les lésions des membres inférieurs et du rachis.

Il faut rappeler que la balistique est une science multidisciplinaire qui permet l’étude de l’expulsion d’un projectile hors d’une arme et de sa trajectoire immédiate, selon des lois de la  physique et des formules mathématiques précises. La balistique met aussi en jeu des notions de biologie et de médecine lors de la pénétration du projectile dans un corps humain.

Car, le traumatisme balistique est la conséquence du transfert d’énergie d’un projectile sur  l’organisme. Il faut également rappeler que la connaissance de notions élémentaires de la balistique lésionnelle apporte une aide précieuse au chirurgien et au réanimateur dans l'évaluation de la gravité potentielle d'une lésion. Et si, il y a longtemps les traumatismes balistiques étaient exclusivement réservés à la chirurgie de guerre, aujourd’hui, la disponibilité en temps de paix des moyens de diagnostic moderne ( radiologiques…….) a permis de faire évoluer la stratégie de prise en charge de ces lésions par balles.

Et l’augmentation des crimes commis par balles sous nos cieux, impose le développement d’une véritable expertise nationale  aussi bien sur le plan diagnostique que thérapeutique, conclut Dr BOUMEHDI Bounhir  

 
          Par Dr Anwar CHERKAOUI                                                                                           

 

Dr Anwar CHERKAOUI
Lu 38 fois
Vendredi 5 Mars 2021





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 13 Avril 2021 - 02:15 Le lipœdème, ce n'est pas l'obésité

Lundi 12 Avril 2021 - 23:44 Nos astuces pour réussir le régime



 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de ces articles, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de ce portail d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.