L'ODJ Média



Avec AFP


Rédigé par le Jeudi 16 Mai 2024

Depuis le 7 octobre dernier, l'agence française de presse fournit , à ses risques et périls, une couverture exceptionnelle de la campagne militaire de Tsahal dans la Bande de Gaza.



La leçon de journalisme !

Voilà une merveilleuse leçon de journalisme ! Une magnifique leçon d'humanité. Une incroyable leçon de crédibilité. 

Ayant refusé dès le départ de qualifier les combattants du Hamas de terroristes , l'AFP a été rappelée très vite à l'ordre par le gouvernement français. mais n'a jamais cédé ni aux menaces du pouvoir politique ni aux multiples violentes protestations des Israéliens !

Une note interne circulant dans les bureaux de l'AFP dans le monde entier sonnait l'alarme et demandait à tous les journalistes d'utiliser le terme de " résistants islamistes" plutôt que celui de terroristes du Hamas comme voulu par les gouvernements et médias occidentaux ! 

Bien sûr, l'AFP a subi les foudres de Tel-Aviv et la haine des porte-paroles de l'armée israélienne qui n'arrivaient pas à imaginer que l'AFP ne soit pas dans le camp d'Israël dans cette guerre !

Les bureaux de l'AFP dans la bande de Gaza subiront même des bombardements et des collaborateurs palestiniens seront assassinés lâchement par les missiles de Tsahal.

Par la suite, l'AFP sera sur tous les fronts :à New York aux Nations-Unies pour couvrir les batailles diplomatiques à chaque fois qu'une résolution devait être discutée , à la Haye pour les plaidoiries des plaintes  auprès de la Cour Internationale de Justice  , dans les camps de réfugiés, à Rafah pour rendre compte de la situation humanitaire catastrophique et du côté égyptien avec l'acheminement ou non des aides humanitaires et des milliers de dollars exigés par des passeurs " autorisés et accrédités " par les autorités égyptiennes pour chaque palestinien désirant passer la frontière !

L'agence française de Presse a tenu à garder sa crédibilité et à ne pas être entraînée dans la folie meurtrière de Tsahal, la déraison collective d'Israël et l'alignement du gouvernement français sur la Maison Blanche et Tel-Aviv.
 
Dans cette bataille médiatique , où le Hamas a gagné très tôt la guerre des images, Israël aurait bien voulu se passer de cette couverture crédible de l'agence française de presse !

Pour l'AFP, le qualificatif «terroriste» était «proscrit» pour qualifier le Hamas , l’organisation pouvant être désignée comme un «mouvement islamiste palestinien»!

L 'AFP persiste et signe et n'aura pas le prix Nobel de la paix !
L 'AFP persiste et signe et n'aura pas le prix Nobel de la paix !
L'AFP a ainsi, dès le début du conflit, adressé des consignes à l'ensemble de ces journalistes sur la couverture du conflit entre le Hamas et Israël.  à travers une note interne expliquant que le qualificatif «terroriste» était «proscrit» pour qualifier le Hamas , l’organisation pouvant être désignée comme un «mouvement islamiste palestinien»!

La décision de l'AFP, qui sort grandie et avec les honneurs, n'a naturellement pas du tout été appréciée du côté du gouvernement français, de l'Assemblée nationale ainsi que la classe politique française , à l'exception des partis de la Gauche dont principalement la France Insoumise de Jean Luc Mélenchon qui a refusé de condamner les attaques du Hamas.

Même chose en ce qui concerne la nomenklatura médiatique dont surtout les chaînes de télévision et les journaux parisiens qui ont presque tous adopté le refrain du droit d'Israël à se défendre en massacrant les Gazaouis. Mais, l'AFP n'a pas plié devant la pression .

La position de l'AFP restera dans les annales car si la France soutient tous azimuts Israël en stigmatisant ceux qui n'ont pas dénoncé les attaques du Hamas,  en offensant et insultant les musulmans de France et toutes les bonnes consciences qui ont montré leur soutien à la cause palestinienne, on est bien en présence  de déni de justice, de pensée unique et de dictature totalitaire chez la République de France .

Quant à nous, moi dans tous les cas , on ne peut que se sentir petits alors que nous regardons cette guerre sur les chaînes de télévision, comme des téléspectateurs et au Travers de nos écrans alors que les journalistes de l'AFP risquent leurs vies et que certains de Radio France Internationale se font licencier pour traitements pas très favorables à Israël ! 

Par Hafid Fassi Fihri 





Hafid Fassi fihri
Hafid Fassi Fihri est un journaliste atypique , un personnage hors-normes . Ce qu'il affectionne,... En savoir plus sur cet auteur
Jeudi 16 Mai 2024

Billet