Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search








Boycotter les urnes, c’est décider d’être inaudible, invisible


J'avoue que le titre de cette chronique est un peu trompeur ou du moins, prête à confusion. Que les boycotteurs des urnes s'en rassurent : si les acteurs de la campagne électorale qui tend vers sa fin, ne sont pas parvenus à leur faire changer d'avis, je ne ferai rien pour ma part, pour les en persuader.



Par Najib Mikou

Si le choix de quelques millions de Marocains parmi les inscrits dans les listes électorales, est d’être les spectateurs indifférents face à une démocratie qu’ils revendiquent tant, dans les salons ou sur les réseaux sociaux, mais qu’ils réduisent par leur abstention, à une « minocratie » portée par des votes minoritaires au profit d’intérêts encore plus minoritaires, qu’ils assument leur choix jusqu’au bout et se taisent à jamais.
 

Être inscrit par sa propre volonté dans une liste électorale et ne pas se rendre aux urnes, ne véhicule pour des esprits sains, que deux probabilités : soit que le concerné est alité, soit qu’il est en voyage au moins de 7h59 du matin à 20h, en ce jour du scrutin.
 

En dehors de ces deux éventualités, l’inscrit qui ne se rend pas aux urnes, l’aurait fait volontairement et aurait le qualificatif de boycotteur des urnes.
 

C’est malheureusement un choix que plus de la moitié des inscrits dans les listes électorales ont fait en 2016, soit pour signifier qu’ils sont satisfaits de la situation et donc pas besoin qu’ils aillent l’exprimer par un vote, soit qu’ils sont insatisfaits, mais qu’ils s’estiment incapables de changer quoi que ce soit.
 

Ceci me suggère deux rappels que j’estime nécessaire de partager ici :
 

1- Jamais dans l’histoire des votes démocratiques à travers les temps et les pays du monde où s’applique ce procédé, une moitié de la population n’a maintenu ou changé un gouvernement, un président de Région, un Maire ou un conseiller soit-il, par l’abstention.

Et par conséquent, les boycotteurs satisfaits peuvent se voir voler leur satisfaction par une simple minorité qui, elle, a effectivement voté et est parvenue à renverser la tendance qu’ils voulaient pourtant, voir se maintenir.

Quant aux insatisfaits, quand bien même soient-ils nombreux, très nombreux, ils ne changeront absolument rien à la situation qu’ils déplorent.

Les absents ont toujours tort même s’ils ont raison, même s’ils ont les analyses et les idées les plus pertinentes.
 

2- Il n’est ni logique ni admissible de se donner le droit de critiquer ou de condamner même, des institutions, alors qu’on a délibérément boycotté leur élection.
 

Vivre au lieu d’exister
 

Boycotter c’est d’évidence, se priver du droit d’émettre un point de vue et encore moins une critique. Un joueur n’en est un que sur le terrain où se joue le match. Le meilleur joueur du monde ne peut avoir le moindre impact sur le résultat d’un match s’il est dans les vestiaires ou sur la touche.
 

Toutes ces évidences ayant été rappelées ici, je conclurai en disant à nos boycotteurs qui invoquent chacun sa propre raison et n’admet de voir 14h qu’à sa porte, que malgré tous leurs effectifs très, trop même significatifs, ils ne sont ni audibles ni visibles.
 

Boycottez donc, jusqu’à la fin des temps, vous n’y changerez rien, vous garderez vos rêves pour vous-mêmes, vous n’aurez la main sur rien, vous continuerez certes d’exister parmi nous dans les statistiques nationales, mais vous ne vivrez nullement parmi nous.
 

À 48h du scrutin du 8 septembre, il n’en revient qu’à vous de pouvoir vivre au lieu de vous contenter d’exister.
 

Pour ce faire, soyez égoïstes, allez voter massivement mercredi prochain, ne renoncez à aucune voix dans vos familles, dans vos voisinages, dans votre boulot.
 

Faire basculer notre « minocratie » vers une véritable démocratie
 

Chaque voix de plus est une voie vers le Maroc auquel nous aspirons tous pour nous-mêmes et pour nos enfants.
 

Chaque voix nouvelle est une voie pour changer nos cités, leur gouvernance, leur visage, nos conditions de vie.
 

Chaque voix exprimée parmi vous, est une voie vers le changement qui rendra possible et accessibles, nos ambitions, nos rêves collectifs.
 

Je vous concède à mon corps défendant, que vous êtes le vivier de nos espoirs vers le changement salutaire, vous êtes la masse critique qui fera basculer notre « minocratie » vers une véritable démocratie où chaque voix est entendue, oû chaque voix compte, où chaque voix est respectée et représentée.
 

Malgré cette trame de nihilisme qui surfe sur les vagues du désespoir, je suis fortement animé par l’espoir de voir mercredi prochain, une écrasante majorité des 17.983.490 électeurs inscrits, prendre le chemin des urnes pour exprimer fortement et clairement leur choix et par conséquent, pour forcer un nouveau destin à nos institutions élues, à nos aspirations tant retardées, à notre Maroc tant aimé.
 

Choisissez donc entre être une statistique insignifiante, sans impact aucun, ou être des citoyens à part entière.

 Najib Mikou




Mardi 7 Septembre 2021


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Mai 2022 - 22:16 Dieu est plus Clément que ses serviteurs

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | Revue de presse | L'ODJ Podcasts | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.

 

Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html














L’ODJ : Invitation à collaboration & contribution


Chèr Monsieur, Chère Madame

Je suis le Web Master de L'ODJ Média,

j’ai le plaisir de superviser le nouveau média “L’ODJ” pour le groupe de presse Arrissala 
 

L’ODJ est un bouquet de publication en format presse numérique : (7)
 

Nous lire : Portail Web   & Magazine mensuel

Nous écouter : Web Radio   & Portail Radio   & APP Mobile

Nous voir : Web TV    & Portail vidéos replay   & Youtube

Nous suivre : Instagram   / FaceBook    / TiK To  K / Linkedin   / Twitter

 

“L’ODJ” c'est quoi ?: « L’opinion des jeunes » de 7 à 77 ans 

 

L’esprit : Faire revivre l’esprit de l’Opinion Des Jeunes, sans nostalgie aucune, ni c'était mieux avant,  mais bien pour la nouvelle génération connectée avide de plus de liberté responsable, de changement durable, d'horizon positif, d'avenir partagé, d'ouverture soutenue et de culture sans modération.
 

Le Bouquet L'ODJ n'est pas un simple canal d'actualités ou d'informations en continu, mais un bouquet multimédia et multi-canal pour du contenu à l’ordre du jour.

 

Contenu : À travers des articles, des podcasts, des vidéos, des émissions Web TV, notre couverture médiatique cible des thématiques qui intéressent la jeunesse marocaine (Bien être, Santé, Culture, Environnement, Digital, Economie, Politique, Sport, Lifestyle, Musiques  .....), sans pour autant être dans l'information éphémère ni soumis à la dictature de l'actualité immédiate.

 

Soit, une actualité durable qui ne suit d'autre ligne que la volonté d'éclairer et d'approfondir les enjeux d'un monde, devenu plus complexe et parfois difficilement compréhensible.
 

L’ouverture (liberté et responsabilité): Le challenge et la réussite du projet restent, avant tout, l’ouverture vers les internautes (propositions en ligne), des partenariats Win Win, et des chroniqueurs invités à travers essentiellement trois rubriques :
 

Quartier libre : https://www.lodj.ma/Quartier-libre_r4.html   
 

Chroniqueurs invités : https://www.lodj.ma/Chroniqueurs-invites_r20.html   
 

Coup de cœur : https://www.lodj.ma/Coup-de-coeur_r11.html  



Partager ce site