Menu

Bronchiolite du bébé : symptômes et traitements


La bronchiolite concerne les nourrissons et les jeunes enfants, avec un pic entre 2 et 8 mois. On fait le point sur les symptômes de cette maladie respiratoire et sur les traitements pour protéger votre bébé.



La bronchiolite est une infection virale très contagieuse des bronches les plus petites, les bronchioles, qui amènent l’air tout au fond des poumons. Elle s’observe chez l’enfant de moins de 2 ans et surtout chez le nourrisson de moins de 8 mois. Dans plus de 80 % des cas, la bronchiolite est due au virus respiratoire syncitial mais elle peut également être secondaire à un autre virus, ou d’origine bactérienne.

En temps normal, l'épidémie de bronchiolite est au plus haut au mois de novembre.

A noter que la bronchiolite commence comme une simple rhinopharyngite, avec une légère fièvre, un nez qui coule et une toux sèche. Le nourrisson présente ensuite une respiration rapide entrecoupée de pauses, notamment pendant les repas. Il est agité, boit de moins en moins et repousse ses biberons. Ses bronches sont encombrées par des sécrétions qu’il n’arrive pas à évacuer. Parfois, on peut entendre des sifflements respiratoires. La plupart du temps, les difficultés respiratoires disparaissent spontanément en quelques jours. Une vigilance particulière doit être accordée aux nourrissons nés prématurément et à ceux qui souffrent d'une autre maladie.

Le traitement consiste essentiellement à traiter les symptômes : lavage du nez avec du sérum physiologique, si nécessaire, apport supplémentaire d’oxygène. La kinésithérapie respiratoire n'est plus recommandée depuis 2020. Par ailleurs, les antitussifs, les expectorants et les fluidifiants sont contre indiqués chez l’enfant de moins de 2 ans.

Enfin, la bronchiolite étant due à un virus, le traitement antibiotique n'a aucun effet. Les antibiotiques ne sont prescrits qu'en cas de surinfection bactérienne.

Selon l'âge de votre nourrisson, son état de santé et la gravité de la bronchiolite, votre médecin juge de la nécessité d’une éventuelle hospitalisation de votre nourrisson pour surveillance.

Si la bronchiolite n'est pas sévère (donc ne nécessite pas d'hospitalisation) votre médecin vous donne des conseils pour assurer la surveillance de votre enfant tout particulièrement au cours des deux premiers jours. Il vous explique également les signes d'alerte devant faire consulter de nouveau et reprogramme, si nécessaire, une nouvelle consultation pour vérifier que la bronchiolite est en voie de guérison.


L'odj avec topsante

 



 

Lu 33 fois
Lundi 11 Octobre 2021





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 16 Octobre 2021 - 14:58 Le cœur entre le maître et la disciple


Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de ces articles, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de ce portail d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.




Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html

Magazine créé avec Madmagz.


L'ODJ WEB MAG