L'ODJ Média



Cessez-le-feu pour le cauchemar sans fin de l'enfer de Gaza !?


Rédigé par le Lundi 25 Mars 2024

Que faut-il espérer après l'adoption d'une première résolution pour un « cessez-le-feu immédiat !?



A lire ou à écouter en podcast :


Un cessez-le-feu immédiat, durable et permanent !?


Après plus de cinq mois de guerre, le Conseil de sécurité de l’ONU a finalement adopté lundi 25 mars sa première résolution exigeant un « cessez-le-feu immédiat » à Gaza, un appel bloqué plusieurs fois par les Etats-Unis qui se sont cette fois abstenus.

La résolution adoptée par 14 voix pour, et une abstention, « exige un cessez-le-feu immédiat  devant « mener à un cessez-le-feu durable » et « exige la libération immédiate et inconditionnelle de tous les otages ».

 Soudainement partisan d’un cessez-le-feu immédiat à Gaza , , le président Biden met la pression sur Israël en proposant un cessez-le-feu immédiat à Gaza. ! Pour la première fois et après avoir jusqu’ici mis des veto au Conseil de sécurité sur le sujet

Certains observateurs sont allés un peu trop vite en besogne en pensant, de bonne foi certes , qu'on assistait probablement avec cette abstention américaine à une phase diplomatique majeure dans la guerre très meurtrière que mène Israël dans la bande de Gaza !

 Dans tout les cas, Joe Biden vient de rompre avec son approche qui consistait à se contenter de critiquer sans plus l’Etat hébreu pour ses « bombardements aveugles ».

Cependant, dans un climat de tensions entre Washington et Tel-Aviv et d'un agacement certain de la Maison Blanche, cette dernière a très vite fait de remettre les pendules à l'heure en affirmant que cette résolution ne signifiait pas un changement de cap pour l'allié historique et inconditionnel de l'Etat hébreu.

De plus, Joe Biden étant en course pour sa propre réélection, il n'a pas vraiment le choix d'être libre de ses mouvements même s'il n'a pas hésité à mettre en garde Netanyahu d'une opération terrestre de Tsahal à Rafah sans l'accord et le soutien de la Maison Blanche ..

Ce dernier répliquant que la délégation israélienne devant se rendre à Washington cette semaine ne prendra pas l'avion , la Maison Blanche demandant à "voir le plan" d'Israël avant son opération à Rafah
 
Et Netanyahu veut poursuivre la guerre car sinon pour lui ce sera la fin puisqu' il devrait être jugé à Tel-aviv et normalement même devant le Tribunal pénal  international  ! La libération des otages et la destruction du Hamas ne sont ainsi que des prétextes ou un parfait albi  !
 
Les images des avions du Pentagone délivrant des colis sur Gaza est un choc sur lequel il faut s'arrêter car cela souligne l'impuissance de la Maison Blanche à faire acheminer de l'aide humanitaire par voie terrestre et révèle l'incapacité de Joe Biden à imposer sa volonté à Netanyahou, comme il sait si bien le faire dans le reste du monde ! 

Devoir de solidarité et exigence humanitaire 
 
Après l'adoption d'une première résolution de cessez-le-feu par le Conseil de sécurité de l'ONU lundi 25 mars , les Etats-Unis s'étant abstenus lors du vote , de profondes inquiétudes persistent quant au respect de cette trêve par les deux parties au moment où le devoir de solidarité et l'exigence humanitaire s'imposent face au chaos humanitaire et à la famine qui menace .

Après cinq mois de conflit et de paralysie du Conseil de Sécurité où les grandes puissances se livrent une guerre sans merci par véto interposés , les populations civiles, réfugiées pour la plupart à Rafah , sont livrées à elles-mêmes et condamnées à subir l'enfer d'un cauchemar sans fin ! 

Une situation humanitaire hors de contrôle !

D’anciens responsables de Médecins du monde ont également sonné l'alarme en publiant  un cri d'alerte :

« L’urgence est de permettre le déploiement d’une assistance humanitaire puissante, neutre et professionnelle    , afin de surmonter le chaos humanitaire à Gaza  .Un secours international prenant en compte enfin l’exigence de solidarité, d’impartialité et de respect des populations, sans discrimination fondée sur l’appartenance ethnique ou religieuse, est impératif d'urgence ! »
 
Dans la bande de Gaza, Israël assume cependant sa stratégie de la faim et dans la moitié nord de l’enclave palestinienne, où 300 000 personnes demeurent soumises à un siège quasi total dans les ruines de la métropole que fut Gaza, la famine menace .
 
En outre , les attaques israéliennes contre les escortes de convois d’aides mettent volontairement en péril la distribution  des aides ! Et les fonctionnaires et bénévoles, aidant à sécuriser les camions de nourriture aux Gazaouis, ont été visés de façon récurrente par des tirs de l’armée. 

L’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (Unrwa) avait également annoncé dimanche 24 mars , par la voix de son chef, être désormais formellement interdite par Israël de toute livraison d’aide alimentaire dans le nord de la bande de Gaza.

Des enfants se pressent pour obtenir de la nourriture lors d'une distribution à Rafah, dans la bande de Gaza, le 12 mars 2024. (JEHAD ALSHRAFI / ANADOLU / AFP)

Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, accusait, lundi 18 mars, Tel-Aviv d'utiliser les pénuries alimentaires "comme arme de guerre" dans la bande de Gaza.hurlant :  "Israël provoque une famine." 

La famine pourrait sévir d'ici mai dans le territoire, selon des agences internationales. En cause, notamment : l'entrée trop lente de l'aide alimentaire.

L'aide humanitaire ne suffit pas à endiguer le risque de famine dans la bande de Gaza , et la seule question qui se pose aujourd'hui est de savoir si l'entrée en vigueur du cessez-le-feu pourrait éventuellement contribuer à éviter le pire . 

C'est le dernier espoir des populations désespérées enclavées à Rabat et dans le nord de la bande de Gaza ! 


HAFID FASSI FIHRI





Hafid Fassi fihri
Hafid Fassi Fihri est un journaliste atypique , un personnage hors-normes . Ce qu'il affectionne,... En savoir plus sur cet auteur
Lundi 25 Mars 2024

Billet