Menu

Challenges à relever pour les femmes africaines immigrées entrepreneures


Les femmes africaines immigrées, entrepreneures dans le monde feront l’objet d’un séminaire le lundi 29 mars 2021, organisé par le Bureau pour l’Afrique du Nord de la Commission économique pour l’Afrique et le Ministère Délégué auprès du Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, chargé des Marocains Résidant à l’Etranger.



 Quoique l’Afrique englobe aujourd’hui la plus grande concentration au monde de femmes entrepreneurs, soit 24 % du nombre total d'entrepreneurs sur le continent et de nombreuses cheffes africaines d’entreprises prospères au sein de ses diasporas, les défis sont grands pour les expatriées.

En effet, ces femmes cheffes d’entreprises sont, tout d’abord, confrontées à des défis d’ordre entrepreneurial, en plus d’autres exigences  culturelles et identitaires.

La rencontre qui se déroulera le 29 mars aura trait à ces difficultés. Cet événement verra la participation de Mme Vera Songwe, Secrétaire Exécutive de la CEA et Secrétaire générale adjointe des Nations Unies et Mme Nezha El Ouafi, Ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’Étranger, chargée des Marocains résidant à l’Etranger.

La plateforme de concertation débattra sur le rôle que pourraient jouer les pays d’origine en appui aux initiatives des femmes entrepreneures africaines immigrées. Mais aussi sur la révolution numérique, à même d’accélérer l’autonomisation économique des entrepreneures expatriées et de favoriser leur mise en réseau pour renforcer leurs compétences ; sur la manière d’intégrer les besoins et les perspectives des expatriées chefs d'entreprise dans le processus d'intégration régionale de la ZLECAf et, sur leur valeur ajoutée dans la reprise économique post-Covid19 et le développement de l’Afrique.

 Des études sur les femmes entrepreneures dans les pays africains ont montré que des progrès impressionnants ont été réalisés, mais des défis généraux et spécifiques au genre empêchent encore leur pleine contribution au développement durable et inclusif de l'Afrique.

Leur part dans le commerce et les investissements transfrontaliers est encore très faible et inférieure à celle des hommes, et leurs besoins et perspectives sont rarement pris en compte dans le processus d'intégration régionale.

C'est dans ce contexte que l'OSR/NA et le Ministère Délégué auprès du Ministre des Affaires Etrangères ont décidé d'organiser un webinaire sur les femmes africaines immigrées entrepreneures avec pour principal objectif, de renforcer leur contribution au développement inclusif et durable de l'Afrique.

Quatre challenges sont à relever par la femme africaine immigrée entrepreneure : le genre, le bagage identitaire et culture marqué par le poids de l’appartenance à une communauté, l’immigration face à la réussite de l’intégration dans le pays d’accueil et les risques liés à l’entreprenariat.




La rédaction


Rédigé par La rédaction le Vendredi 26 Mars 2021

Dans la même rubrique :
< >


 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté