Menu

Coalition ISRAR




Les réunions régionales organisées par la Coalition ISRAR pour l’égalité et le empowermenet se sont conclues les 09-10-12 et 16 décembre 2020 en coordination avec l’Association des jeunes avocats de Khemisset, l’Association Tawaza pour le plaidoyer des femmes à Martil, l’Association El Amane pour la Femme à Marrakech et l’Association Tafoukt Sous pour le développement des femmes à Agadir.

L’objectif de ces rencontres est de donner le lancement officiel de la plateforme juridique et des services israr.ma, qui s'inscrit dans un contexte international et national caractérisé ses dernières années par la croissance des taux de violence faites aux femmes. Au Maroc, 54,4% des femmes ont été victimes d'une des formes de violence, et ce selon le deuxième rapport national du Haut-Commissariat au Plan, et avec la crise du Coronavirus (COVID-19), la violence s'est encore aggravée et d'autres manifestations sont apparues.

La plateforme israr.ma vise à contribuer à la lutte contre la violence faites aux  femmes, en leur permettant de dénoncer et de déposer leur plaintes sur la plateforme, qui fournira un ensemble de services tels que, l’orientation et le conseil juridique et inclura également la jurisprudence en matière des affaires de violence commises contre les femmes, et comprendra également des références juridiques liés aux textes juridiques encadrant la violence faites contre les femmes.

Cette plateforme juridique et des services permet également de proposer des solutions pratiques aux femmes victimes de violence, une fois les informations reçus (par mail, WhatsApp ou Messenger), la coalition ISRAR, veille à orienter, à suivre ainsi qu’accompagner le cas à travers les avocat(e)s, et des centres d'écoute mis en place volontairement (par des bénévoles) à leurs disposition.

La plateforme est également un portail accessible à tous, et en particulier les femmes survivantes de violences, les acteurs institutionnels, les personnes intéressées par les affaires relatives au genre et les chercheurs en la matière, elle constituera un mécanisme de collecte de données et de chiffres pour mener des campagnes de plaidoyer.





Rédigé par le Mercredi 23 Décembre 2020
Rokia Dhibat
Jeune journaliste, lauréate de l'ISIC. En savoir plus sur cet auteur


 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté



Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html





L'ODJ WEB MAG



Magazine créé avec Madmagz.



Partager ce site