Comportements illicites dans l’école Marocaine

Quelle est la situation en cette rentrée 2022-2023 ?


Par comportements illicites sont pointées du doigt, la consommation de drogues et d’alcool, le sentiment d’insécurité, le harcèlement physique, moral et sexuel et enfin la violence subie ou infligée entre les enseignants et élèves.



Écouter le podcast en entier :


Par Dr Anwar CHERKAOUI

Cette interrogation est parfaitement légitime eu égard des résultats de la dernière étude réalisée par le Programme national d'évaluation des acquis (PNEA) du conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique, juste avant le confinement et la période du Covid.

La situation s'est-elle empirée ? Des mesures dissuasives et pédologiques ont-elles été déployées pour contrecarrer ces phénomènes qui nuisent à la scolarité des enfants?

En cette rentrée scolaire 2022-2023, il serait utile de la part des départements de tutelle ( éducation et intérieur ) de communiquer sur ces problématiques qui hantent l’environnement interne et externe de l’école Marocaine.

Que disent les chiffres jusqu’à récemment ?

13% des élèves consomment des drogues en milieu scolaire au Maroc.
15% des élèves au Maroc déclarent fumer du tabac
10% consomment de l’alcool.


Ces chiffres figurent parmi les conclusions de l’étude du Programme national d'évaluation des acquis (PNEA) du conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique
 
L’étude révèle que l’utilisation des psychotropes au sein des établissements scolaires par les jeunes élèves est un phénomène relativement répandu.
 
Cette étude révèle également que les élèves sont victimes de harcèlement en milieu scolaire.

Ainsi, 18% des élèves ont déclaré subir le harcèlement sexuel ou moral.

L'étude a montré par ailleurs  que les lycées sont loin d’être en sécurité.

En effet, plus de la moitié des élèves (56%) parlent d’un climat d'insécurité dans leurs établissements scolaires. C’est surtout dans le périmètre des établissements scolaires que l’insécurité est plus préoccupante.

Par ailleurs, 41% des élèves déclarent que les acteurs éducatifs (élèves, enseignants et personnel administratif) ne se sentent pas vraiment en sécurité au sein des établissements scolaires.Cette proportion atteint 70% en ce qui concerne le périmètre des lycées.

Sur un plan disciplinaire, l'étude montre que 23% des élèves sont indisciplinés au sein des classes ne respectent pas la propreté et la sauvegarde des espaces scolaires. Par ailleurs, la violence reste très répandue dans les lycées. En effet, un cinquième (⅕) des élèves recourt à la violence verbale et physique et sont eux même victimes d’agressions.

Quid encore des violences physiques et morales qui sont encore d’actualité dans l’école marocaine. 





Dimanche 28 Août 2022

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 30 Novembre 2022 - 09:11 La gastronomie, « soft power » du Maroc

Mercredi 30 Novembre 2022 - 03:38 Maroc - Canada : Rendez-vous avec l'Histoire Inchallah

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | L'ODJ Podcasts | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Replay vidéo outdoor | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.